Select Page

Romains 14.13

Romains 14.13

Romains 14.13
Ne nous jugeons donc plus les uns les autres; mais jugez plutôt qu’il ne faut donner aucune occasion de chute, ni aucun scandale à son frère.

Il est très simple de pointer du doigt les erreurs et les manquements des autres. Seulement, en faisant cela, est-ce véritablement l’Amour du Seigneur qui nous motive? D’autre part, un tel comportement ne suppose-t-il pas nécessairement le fait d’être soi-même sans reproche? Or, en toute sincérité, qui peut s’en vanter? Tous, nous avons été convaincus de péché. Par conséquent, nul n’a de légitimité pour porter un doigt accusateur sur un frère, ou une sœur, au bénéfice de la même grâce que nous!

Rappelons-nous, le Fils de Dieu est venu, non pour perdre les âmes des hommes, mais pour les sauver! À la femme prise en flagrant délit d’adultère, le Seigneur Jésus a dit: « Va et ne pèche plus. » Pas de condamnation de Sa part, pas d’accusation non plus. Si telle est l’attitude du Maître, celle des disciples doit indiscutablement être en rapport. Pourquoi faire le jeu de l’ennemi? C’est lui qui est l’accusateur des frères, pas nous! Il cherche à nuire, il cherche à ruiner! Non, ne l’assistons pas dans ses ignobles manœuvres de destruction. Employons plutôt notre énergie à l’édification du corps de Christ!

Évidemment, il ne s’agit pas de fermer les yeux, ni d’user de connivence avec le mal, absolument pas. Ainsi, au lieu de se mettre en embuscade, épiant le moindre faux pas d’un bien-aimé, il convient, au contraire, de l’aider à s’en détourner pour marcher dans la lumière. Corriger et redresser avec douceur, voici ce que nous sommes invités à faire. N’oublions pas l’objectif: parvenir tous ensemble à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu. Incontestablement, ce serait un échec si, par nos paroles ou nos actions, nous étions cause de la perte d’un homme, ou d’une femme, pour qui le Sauveur a donné Sa vie.

Ne prenons pas ce risque. Obéissons au Seigneur, aimons-nous les uns les autres. Veillons à ce que notre regard sur autrui soit bienveillant, toujours encourageant. Aidons notre prochain, autant qu’il est possible, à progresser dans sa marche avec le Seigneur! C’est vrai, la tâche est loin d’être aisée, mais soyons-en convaincus, nous ne sommes pas seuls face à ce grand défi. Notre Dieu est avec nous, Il saura nous rendre capables!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *