Select Page

Comment devenir l’ami de Dieu (1)

Comment devenir l’ami de Dieu (1)

Grain de sel

Exode 33.11

Et l’Éternel parlait à Moïse face à face, comme un homme parle avec son semblable; puis Moïse retournait au camp; mais son serviteur Josué, jeune homme, fils de Nun, ne quittait point le tabernacle.

Il est important d’avoir de bonnes relations avec notre Dieu. Il est vrai qu’il ne fait pas de favoritisme. Le Seigneur serait injuste s’il favorisait certains croyants. Et pourtant, en regardant vivre et en écoutant certains enfants de Dieu, il nous semble qu’ils sont plus bénis que d’autres. En réalité, ils ont su établir de bonnes relations avec Dieu.

Concernant Moïse, il est dit que « l’Eternel parlait avec Moïse, face à face, comme un homme parle à son ami » (Exode 33.11). Ne souhaitez-vous pas avoir une telle relation avec Dieu ? Est-il possible de l’établir ? Il est vrai que Moïse fut un homme de Dieu d’exception pour avoir le privilège d’être son ami. Moïse est un homme de l’Ancienne Alliance ; par Jésus, nous sommes entrés dans la Nouvelle Alliance.

« Par une seule offrande, Jésus a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés » (Hébreux 10.14). En recevant Jésus comme notre Sauveur, par la foi dans son sacrifice, au travers de son sang, nous sommes entrés dans cette perfection. Nous avons droit à une nouvelle relation avec Dieu.

L’amitié de Jésus

Il n’y a pas que Moïse qui a eu le privilège d’être l’ami de Dieu ; les disciples de Jésus l’ont eu également. Comme disciple de Jésus, j’aspire à cette relation amicale avec mon Sauveur et mon Seigneur. Jésus nous dit : « Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, parce que le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; mais je vous ai appelés amis, parce que je vous ai fait connaître tout ce que j’ai appris de mon Père » (Jean 15.14-15).

Jésus a tout fait pour gagner notre amitié. En fait, il a donné sa vie sur la Croix dans ce but. L’Ecriture nous dit que nous avons été réconciliés avec Dieu par le sang de la Croix. Quand, dans son agonie, notre Sauveur a crié : « J’ai soif ! », c’est d’amour qu’il avait soif ! Lui qui a tant donné aux hommes n’a pas entendu un seul mot de soutien pendant qu’il souffrait le martyre. Un cœur rempli d’amour cherche quelqu’un qui l’aime en retour. Jésus mourait, non seulement pour effacer nos péchés, mais aussi pour établir de nouvelles relations d’amitié avec nous. Dès le premier jour de sa résurrection, Jésus est allé à la rencontre de ses disciples, il a parlé avec eux, il a marché avec eux, il a mangé avec eux. Jésus était à la recherche d’amis avec lesquels passer du temps.

Aujourd’hui encore, notre Sauveur a soif de notre amour. L’amour de la Croix doit nous amener à tout faire pour devenir des amis de Jésus. Nous savons bien que notre amour pour lui ne sera jamais à la hauteur de son amour pour nous. Mais demandons-lui : « Que puis-je faire pour te plaire et pour devenir ton ami ? »

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *