Select Page

Esaïe 55.8-9

Esaïe 55.8-9

Esaïe 55.8-9
Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas mes voies, dit l’Éternel. Car autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies et mes pensées au-dessus de vos pensées.

Une chose est certaine: Dieu nous aime. Telle est l’assurance sur laquelle nous prenons appui. Pour le reste, quelle que soient les circonstances, favorables ou non, notre part est de faire confiance au Seigneur. Oui, quoi qu’il arrive, il faut se cramponner à la Parole de Dieu. Nous serons chahutés, n’en soyons pas étonnés. Sans doute, nos certitudes seront ébranlées, mises à rude épreuve. Pourtant, tenons fermes, ne renonçons pas à notre précieuse espérance. Nous le savons tous, le juste vivra par la foi.

À présent, si la vie nous malmène, ne perdons pas courage. Ne nous tourmentons pas inutilement en quête de réponses à des situations qui nous paraissent incompréhensibles. Nous ne ferions que gaspiller nos forces et perdre du temps. Nous n’avons pas nécessairement besoin de comprendre, mais seulement de croire. Non, Dieu ne nous a pas oubliés! Non, Dieu ne nous a pas abandonnés! Souvenons-nous, Il ne rend pas compte de ce qu’Il fait. Qu’il nous suffise seulement de savoir que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon Son dessein.

Quelqu’un croit que Jésus est le Christ, alors cette personne est aimée de Dieu en dépit de toutes les apparences. Voici notre précieux trésor! Veillons soigneusement à ce que nul ne nous le ravisse! Désormais, forts de cette heureuse conviction, nous l’apercevons sans mal, nous pouvons marcher comme en plein jour. Même dans la détresse, il n’est plus jamais question de remettre en cause l’amour de Dieu. Maintenant, nous traversons la tempête en toute sérénité. C’est une évidence, Dieu a le recul que nous n’avons pas. Il voit bien plus loin que nous. Qu’importe la situation, nous restons tranquilles, nous regardons les choses selon la perspective de la foi. Bien volontiers, nous admettons qu’il ne nous est pas impératif de tout savoir. Indiscutablement, nous connaissons l’essentiel!

Tout, nous abandonnons tout au Souverain! C’est ici notre garantie d’une paix durable. Non, elle ne nous quittera pas, même au cœur de la plus tumultueuse des tempêtes!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *