Select Page

Esaïe 50.10

Esaïe 50.10

Esaïe 50.10
Qui d’entre vous craint l’Éternel, qui écoute la voix de son serviteur? Que celui qui marche dans les ténèbres, et qui n’a point de lumière, se confie au nom de l’Éternel, et qu’il s’appuie sur son Dieu.

Le monde gît dans le mal et les ténèbres couvrent la terre. En réalité, face à ce constat, il n’existe que deux alternatives, deux attitudes que l’homme peut adopter. Elles sont aussi opposées l’une de l’autre que le sont le jour et la nuit.

La première consiste à se conformer au train de ce monde, à suivre le chemin spacieux. Qui l’emprunte s’accommode fort bien de la situation et y trouve même son aise. Ceux-là jouissent, pour un peu de temps, du péché et font leurs délices des richesses de ce siècle. Leur devise se résume très simplement: « Mangeons et buvons, car demain nous mourrons! »

Nous trouvons, d’autre part, une tout autre catégorie de personnes. Elles sont affligées par leur état. Elles ne supportent pas la servitude du péché qui les enchaîne. Sans cesse, ces malheureux sont en quête de repos pour leur âme. Désespérés, ils sont engagés dans une recherche continuelle, celle de stabilité et de biens impérissables. Quant à eux, les plaisirs médiocres et passagers de la terre semblent tellement futiles. Ils le savent pertinemment, cette joie ne dure pas, elle est comme un feu de paille. Evidemment, ici ne se trouve rien de satisfaisant, rien qui soit propice à leur contentement.

Pour ces derniers, il y a une bonne nouvelle. Oui, leur attente, leur profonde aspiration, peut être contentée. Maintenant, il y a de l’espoir pour qui désire être éclairé, pour qui n’en peut plus de marcher comme un aveugle, dans la nuit. Et pour cause, Christ a paru! La lumière du monde a paru! Quiconque Le suit ne marche plus dans les ténèbres, mais il a la lumière de la vie. Dès aujourd’hui, il est possible de cheminer en plein jour. À présent, le Seigneur éclaire tout homme, Il dissipe les plus épaisses ténèbres.

Dorénavant, nous qui espérons dans le Nom du Fils de Dieu, ne craignons plus le tumulte de ce monde. Incontestablement, tout s’effondre, tout s’écroule, mais la lumière du Seigneur éclaire notre sentier. Croyons seulement, ayons confiance en Lui. Pour finir, prêtons l’oreille, une fois encore, à cette exhortation: « Réveille-toi, toi qui dors, et relève-toi d’entre les morts, et le Christ luira sur toi »! Ceci est toujours vrai. Nous ne marcherons plus jamais dans le noir!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *