Select Page

Jérémie 15.16

Jérémie 15.16

Jérémie 15.16
Dès que j’ai trouvé tes paroles, je les ai dévorées; et tes paroles sont la joie et l’allégresse de mon cœur. Car ton nom est invoqué sur moi, Éternel, Dieu des armées!

L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. Oui, c’est vrai, le conseil de Dieu est un précieux trésor pour nos âmes. Si nous le négligeons, quelle sera notre stabilité, et où sera notre repos? Nous avons besoin d’un fondement solide sur lequel bâtir. Autrement, dès la première tempête, tout l’ouvrage sera ruiné. Certes, le cœur de l’homme s’agite au dedans de lui. Inlassablement, il cherche des réponses à ses questions. Qui suis-je? D’où est-ce que je viens? Où est-ce que je vais?

Face à ce besoin pressant, deux chemins sont devant lui: celui de l’incrédulité et celui de la foi. Les savants de ce monde se glorifient de leur prétendue science et estiment pouvoir tout expliquer. Néanmoins, force est de constater que les réponses apportées sont bien loin d’être satisfaisantes. Au contraire, ces fables couvrent de confusion ceux qui les écoutent et les plongent dans des ténèbres toujours plus épaisses. En définitive, en suivant cette voie, faute de nourriture pour son âme, l’homme finit par mourir de faim.

Maintenant, considérons l’autre voie qui s’ouvre à nous. Le moins que l’on puisse dire est qu’elle offre une perspective totalement différente. Elle consiste à placer sa confiance en Dieu. Elle engage ceux qui l’empruntent à écouter et à mêler Sa Parole avec la foi. C’est ainsi que nous trouvons le repos. Nous découvrons alors qui est l’homme, son péché et sa misère. Dans le même temps, nous y découvrons l’Amour, la bonté et la grâce de Dieu qui sauve et restaure Sa créature déchue. Si nous savons cela, quelle nouvelle révélation ajoutera un tant soit peu à notre bonheur? La connaissance du Seigneur Jésus, voici notre contentement! La connaissance du Fils de Dieu, voici ce qui comble notre cœur d’allégresse!

Pour finir, remarquons un fait notable: Dieu ne répond pas à toutes les interrogations. Il révèle simplement ce qui nous est utile. Gardons-nous soigneusement de mépriser Sa Parole. Nous ferions une perte inestimable! Par contre, croyons-le fermement, si nous la recevons humblement, comme un petit enfant, elle fera la joie et l’allégresse de notre cœur!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *