Select Page

Jean 5.5-6

Jean 5.5-6

Jean 5.5-6
Or, il y avait là un homme qui était malade depuis trente-huit ans; Jésus le voyant couché, et sachant qu’il était déjà malade depuis longtemps, lui dit: Veux-tu être guéri?

Comme cet homme, bien nombreux sont les découragés et naufragés de la vie: seuls dans la maladie, seuls dans les épreuves! Seulement, en réalité, prenons conscience que nous ne sommes pas tout à fait abandonnés. Non, écoutons, le Seigneur Jésus nous interpelle par ces paroles pleines de compassion: « Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous soulagerai. » Quelle invitation pleine de promesses! C’est sûr, nous ferions bien de la considérer avec le plus grand sérieux.

Sans conteste, l’être humain est complexe. Parfois, nous souffrons, nous avons mal, nos âmes sont affligées, et nous ne savons en discernons la raison. Rien n’y fait, le cœur est troublé et l’âme abattue. Quelqu’un pourrait bien courir monts et océans sans que personne ne puisse lui apporter un remède satisfaisant. À l’évidence, malgré toute sa connaissance, l’homme ne soigne que superficiellement. Il ne sait poser un diagnostic sur tous les maux qui rongent l’être humain.

Naturellement, tout est différent pour qui se tourne vers le Seigneur. Lui guérit réellement et en profondeur. Il redonne la santé à l’âme autant qu’au corps! Face à notre perplexité, Dieu sait. Nul besoin de se répandre en grande explication, Dieu sait déjà tout. Sans doute, voici une inestimable consolation pour chacun d’entre nous. En définitive, notre part revient simplement à placer notre confiance en Dieu. Il est vrai, nous ne pouvons présumer de ce qu’Il fera ni même comment Il le fera. Par contre, une chose est certaine, Dieu ne se trompe jamais.

À présent, le temps est venu d’apporter une réponse à la question posée: « Veux-tu être guéri? » Le choix est devant nous. Surtout, ne nous trompons pas. Bien entendu, répondre « Oui » est nécessairement synonyme de changements. Cela implique de sortir d’une certaine routine, de briser de vieilles habitudes… Evidemment, l’inconnu fait peur et, face à cette décision, il n’est pas étonnant qu’une hésitation puisse nous tourmenter. Néanmoins, ayons foi dans le Seigneur, laissons-Le nous bousculer! Alors, quelle aventure nous vivrons!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *