Select Page

Romains 3.23-24

Romains 3.23-24

Romains 3.23-24
Car il n’y a point de distinction, puisque tous ont péché, et sont privés de la gloire de Dieu, Et qu’ils sont justifiés gratuitement par sa grâce, par la rédemption qui est en Jésus-Christ […].

Ne nous abusons pas, l’homme est pécheur et il ne changera rien à cet état. Sa plaie ne se soigne pas, sa maladie est incurable. Bien que l’aspect extérieur puisse être tout à fait respectable, ne nous y trompons pas, le mal est bel et bien là. Les vertus apparentes ne sont qu’un leurre, rien moins qu’un camouflage pour dissimuler la misère. Oui, le problème est plus grave, bien plus profond, et l’œil ne l’aperçoit pas. En réalité, c’est le cœur qui est mauvais, tortueux par dessus tout. C’est pourquoi, à moins d’en changer, chacun comprend qu’il n’y a aucun espoir de guérison. Toutes les œuvres, si bonnes soient-elles, ne peuvent jamais sauver personne.

Malheureusement, c’est une impasse, une voie spacieuse, en laquelle beaucoup d’hommes et de femmes s’engouffrent pour leur ruine. Ils cherchent à se parer d’une justice qui puisse satisfaire leur Juge car, au fond, ils le savent, le salaire du péché c’est la mort. Bien entendu, leur désir de trouver une justice qui puisse les mettre à l’abri de la condamnation se comprend aisément. Toutefois, ils s’égarent en estimant y parvenir seuls. La Parole de Dieu l’affirme sans détour, l’homme ne peut racheter son âme car le prix en est trop élevé.

Maintenant, sachons-le, la rançon a été payée. Il en a coûté rien de moins que le précieux sang du Fils de Dieu. Qui de nous pouvait prétendre s’acquitter d’une telle dette? Écoutons attentivement, c’est au Nom de Jésus-Christ que le pardon des péchés est prêché. C’est au Nom de Jésus-Christ que le salut est annoncé. Non, il n’y a de salut en aucun autre. À ce propos, il n’y aucun doute ni aucune ambiguïté. C’est pourquoi, dorénavant, ne persistons plus dans notre mauvaise voie. Ne soyons pas insensés, ne nous détournons pas de ce si grand salut pour emprunter un autre chemin. Sans plus tarder, délaissons toutes nos vanités trompeuses pour trouver refuge auprès de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *