Select Page

Luc 10.5-6

Luc 10.5-6

Luc 10.5-6
Et dans quelque maison que vous entriez, dites en entrant: La paix soit sur cette maison. S’il y a là un enfant de paix, votre paix reposera sur lui; sinon elle retournera à vous.

Certes, le Seigneur a donné aux Siens pour ordre de mission d’enseigner les hommes et de faire de toutes les nations des disciples. Pour autant, cela veut-il dire que nous devons jeter des perles aux pourceaux? Lorsque la parole de l’Évangile rencontre de l’opposition, pourquoi s’entêter et insister lourdement? Si le témoignage de Jésus-Christ est rejeté, pourquoi s’appesantir au risque de braquer la personne? N’est-ce pas contre-productif? Avons-nous le pouvoir de convaincre un cœur? Non, certainement pas! N’est-il pas plus sage de se retirer et de présenter à Dieu cette personne dans la prière? N’est-ce pas Lui qui seul peut révéler Son Fils en elle? Bien entendu!

Oui, le Seigneur nous a invité à prier tant pour les bons que les méchants. À n’en pas douter, le travail que nous ferons dans le secret sera bien plus profitable aux âmes perdues que les innombrables paroles dont nous aurions pu les submerger! C’est une certitude, nous ne pouvons contraindre personne à embrasser nos convictions. Quand bien même nous le pouvions, qu’y gagnerions-nous? Absolument rien, et pour cause, si la parole n’est pas mêlée de foi, elle ne sert de rien à celui qui l’entend. Que ferons-nous alors? Nous affligerions-nous? Perdrions-nous courage parce que le témoignage que nous apportons n’est pas accueilli? Non, bien évidemment! Pouvons-nous faire croître la semence qui est semée? Non, chacun en conviendra! Seul le Seigneur le peut. Par conséquent, pourquoi nous laisserions-nous abattre?

Nous semons et arrosons de nos prières. Voilà notre part. Pour le reste, faisons seulement confiance à Dieu! Le devenir de la semence ne nous appartient pas, Dieu seul sait ce qu’il en adviendra!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *