Select Page

Proverbes 30.4

Proverbes 30.4

Proverbes 30.4
Qui est monté aux cieux, ou qui en est descendu? Qui a assemblé le vent dans ses mains? Qui a serré les eaux dans sa robe? Qui a dressé toutes les bornes de la terre? Quel est son nom, et quel est le nom de son fils? Le sais-tu ?

Qui est l’homme pour contester avec Dieu? Qui est-il pour prétendre Le connaître? C’est une évidence, Sa science est hors de notre portée. L’intelligence de notre Dieu est incompréhensible. Les Écritures sont tout à fait limpides à ce sujet. C’est pourquoi, au lieu de présomption, avec quelle humilité devrions-nous plutôt nous comporter! En réalité, reconnaissons-le, nous sommes d’hier, et nous ne savons rien. Quel bien nous reviendra-t-il de nous élever contre le Tout-Puissant? Apprenons-le, notre Dieu fait tout ce qu’Il veut sans en rendre compte à personne.

Certes, notre part est simplement d’obéir à Sa voix et d’ajouter foi aux paroles qui sortent de Sa bouche. Alors, incontestablement, nous nous en trouverons bien. Or, que nous est-il commandé sinon de croire au Nom du Fils de Dieu? C’est sûr, Lui-même suffit à notre bonheur. Sans aucun doute, si nous sommes des brebis de Son troupeau, notre joie ne peut être augmentée davantage. Dorénavant, nous n’aurons plus guère besoin de prendre part aux discussions folles qui n’apportent que de la confusion aux malheureux qui s’y engagent.

Véritablement, nous serons heureux en dépit de notre ignorance quant à telle ou telle question difficile qui surpasse notre entendement. La connaissance du Seigneur Jésus, voici ce qui fera toute notre richesse et qui nous sera d’un réel profit! Or, soyons-en convaincus, nul orgueilleux n’a de part à ce grand trésor. Souvenons-nous, Dieu résiste aux orgueilleux, mais Il fait grâce aux humbles. Par conséquent, abattons toute suffisance de notre cœur et, tels de petits enfants, faisons confiance au Père céleste. Oui, Il nous connait, Il nous aime et sait pourvoir à tous nos besoins. Certainement, adoptant cette attitude de foi et de dépendance vis-à-vis de notre Dieu, nous découvrirons un doux contentement et le vrai repos.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *