Select Page

Psaumes 138.7

Psaumes 138.7

Psaumes 138.7
Si je marche au milieu de l’adversité, tu me rendras la vie; tu étendras ta main contre la colère de mes ennemis, et ta droite me délivrera.

C’est sûr, en elle-même, l’adversité n’a rien d’enviable. Toutefois, contre toute attente, les épreuves ont pourtant une vertu: elles jettent une lumière incomparable sur la fidélité de Dieu. Au milieu de leurs afflictions, les fidèles voient Son bras puissant se mouvoir en leur faveur. Maintenant, plus que jamais auparavant, leurs yeux ébahis voient la délivrance de l’Éternel.

Désormais, un fait autrefois purement théorique et hypothétique devient, tout à coup, pratique et indiscutable: ils peuvent compter sur le soutien infaillible de leur Sauveur. Sans ces douleurs, impossible de l’apprendre, impossible de saisir cette heureuse vérité! Aujourd’hui, grâce à cet exercice, leur foi est éprouvée; à l’occasion de toutes ces souffrances, elle est devenue une denrée plus précieuse que l’or périssable. Evidemment, cela n’a pas de prix. Finalement, remarquons-le, ces expériences bien qu’amères concourent toutes, absolument toutes, au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés, selon Son dessein. Après tout, ces circonstances, certes difficiles, convergent invariablement vers un unique dessein: favoriser la foi, la confiance en Dieu.

Aussi, le peuple bien-aimé est invité à regarder les diverses épreuves et tentations comme un sujet de joie complète. Bien entendu, un tel discours est insensé au regard de ceux du dehors. Peu leur importe, les croyants le savent bien, la folie de Dieu est plus sage que les hommes. Pour l’heure, seule la connaissance de Christ les enthousiasme. Pour acquérir ce trésor, ils sont prêts à tout, ils ne se mettent en peine de rien. S’il faut en passer par le creuset, par la fournaise, ils l’acceptent bien volontiers tant l’attrait de leur Sauveur les éblouit. Leurs angoisses et leurs maux, pourtant réels, ne suffisent à les retenir. Non, vaillamment, ils avancent malgré tout. Rien ne peut les arrêter, ils vaincront! L’homme extérieur se détruit? Peut-être. Leur détermination est telle qu’ils ne s’en inquiètent guère. Pour eux, l’essentiel est véritablement ailleurs: l’homme intérieur se renouvelle de jour en jour. C’est tout ce qui compte!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *