Select Page

2 Chroniques 20.22

2 Chroniques 20.22

2 Chroniques 20.22
Puis, le matin, ils se levèrent de bonne heure et sortirent vers le désert de Thékoa; et comme ils sortaient, Josaphat se tint là et dit: Juda et vous, habitants de Jérusalem, écoutez-moi: Croyez en l’Éternel votre Dieu, et vous serez en sûreté; croyez en ses prophètes, et vous réussirez.

Tous les hommes mentent. Par contre, Dieu est véritable; Sa Parole est la vérité même. Aussi, devant ce fait, chacun doit maintenant se déterminer. De toute évidence, cette décision est capitale. Et pour cause, elle conditionne entièrement la vie de celui qui la prend. Après tout, il s’agit, ni plus ni moins, de choisir le sol sur lequel l’homme entreprend de bâtir: le sable ou le roc. L’un cherchera à entendre des choses agréables quitte à acquiescer au mensonge, l’autre n’acceptera de recevoir que la vérité malgré qu’elle soit parfois difficile à entendre.

Au commencement, il se peut que la différence qu’induisent ces choix, pourtant opposés, ne soit pas flagrante. Evidemment, lorsque tout est calme, la maison du sage comme celle du fou semblent toutes deux édifiées sur de solides fondations. Néanmoins, ce n’est qu’une apparence, la réalité est bien éloignée. C’est sûr, le temps le manifestera immanquablement. Dans le mauvais jour, qui s’est reposé sur le bras de la chair apprendra, malheureusement à ses dépens, que sa confiance n’était rien moins qu’un leurre, une tromperie. En revanche, tel autre qui aura appliqué son cœur à garder la Parole de Dieu s’en trouvera renforcé et affermi. Dès lors, il connaîtra avec certitude que sa résolution a été judicieuse.

L’attente que l’on place dans le Seigneur ne déçoit pas, jamais. La stabilité ne se trouve pas dans les discours humains, vains et enflés d’orgueil. Tout bien considéré, l’homme ne maîtrise rien. Naturellement, il peut promettre monts et merveilles. Toutefois, les moyens lui font cruellement défaut; il ne peut tenir ses engagements. D’un jour à l’autre, son conseil est renversé et, tout à coup, voici ceux qui l’ont écouté recouverts de confusion.

Pour l’heure, si quelqu’un cherche où reposer sa tête, où trouver un réel repos, il n’est d’autre alternative que celle-ci: « Attache-toi donc à Dieu, et tu auras la paix; Tu jouiras ainsi du bonheur. » Aujourd’hui encore, Christ lance cette heureuse invitation à l’adresse de tous les hommes: « Venez à moi vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous soulagerai. » Oui, nous ferions bien d’y répondre sans délai! Sans contredit, la valeur d’une promesse dépend de la personne qui en est l’auteur. Personne n’ignore que la fidélité de Dieu atteint jusques aux nues. Incontestablement, ce que Sa bouche dit, Sa main l’accomplit toujours.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *