Select Page

Psaumes 27.13-14

Psaumes 27.13-14

Psaumes 27.13-14
Ah! si je n’avais cru que je verrais les biens de l’Éternel dans la terre des vivants! Attends-toi à l’Éternel, demeure ferme, que ton cœur se fortifie; oui, attends-toi à l’Éternel!

« L’espoir fait vivre » affirme un célèbre dicton. Sans doute, le peuple fidèle ne peut-il qu’y acquiescer. Et pour cause, pour l’heure, c’est précisément l’expérience qu’il fait. Il espère ce qu’il ne voit pas encore. En un mot, il vit de foi. Oui, pour le moment, il chemine dans l’espérance du salut, dans la perspective de la vie éternelle. Ce prix a été promis aux croyants. Après avoir couru, et remporté la course, ils en sont persuadés: ils obtiendront la précieuse récompense!

En attendant, ils demeurent fermes. Fondés sur la Parole de Dieu, leurs cœur se fortifient et ils persévèrent. Evidemment, sans ce but, le cœur leur manquerait. Alors, en réalité, leur existence n’aurait aucun sens. Finalement, elle ne se résumerait qu’à vivre dans l’angoisse du temps qui passe. Elle ne reviendrait qu’à attendre, attendre que survienne la mort, implacable et impitoyable. Chacun l’aperçoit aisément: pour vivre, l’homme a besoin d’une assurance dont la couverture doit s’étendre nettement au-delà du temps présent. C’est sûr, ces quelques jours passeront vite. Pour trouver le repos, il est nécessaire qu’il puisse se projeter avec confiance dans l’éternité. Pour marcher serein aujourd’hui, des arrhes pour demain sont requis. À défaut, impossible de parvenir à une quelconque stabilité. Or, sans conteste, il n’est personne ici-bas qui puisse donner à l’homme de telles garanties. Là, l’âme altérée ne trouve aucune source d’eau propre à étancher sa terrible soif. Tout y est amer et sans aucun intérêt. En somme, sur terre, rien ne peut apporter une réelle satisfaction.

Désormais, tout peut changer: la grâce de Dieu a été manifestée. Indiscutablement, le bonheur, le contentement, et la paix, sont à portée maintenant. Un Nom, merveilleux Nom, en est la promesse: Jésus-Christ. Il est la réponse aux langueurs de l’humanité. Il met un terme à la douloureuse attente de l’homme errant et titubant. Le Sauveur est là. Ses paroles sont douces, gracieuses, véritables. La grâce coule littéralement de Ses lèvres. Gratuitement, Il donne de l’eau vive. Aussi, ceux qui en boivent ne souffrent plus jamais la soif! À présent, une vie nouvelle est possible. Voici, Dieu a donné Son Fils afin que l’homme vive par Lui.

Ceux-là entrevoient déjà le ciel bleu, azur. Pour eux, la mort n’est plus un problème, elle ne les effraie plus. Cette difficulté a été définitivement écartée. Ils le savent bien, quoi qu’il arrive, ils sont vivants par Christ, leur Seigneur. Forts de cette pensée, anticipant la victoire finale, ils marchent déjà en vainqueur! Pour nous, ne tardons plus, rejoignons cet heureux cortège. Avec eux, croyons, espérons, et réjouissons-nous!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *