Sélectionner une page

Marc 13.35-37

Marc 13.35-37

Marc 13.35-37
Veillez donc, car vous ne savez pas quand le maître de la maison viendra, ou le soir, ou à minuit, ou au chant du coq ou le matin; De peur qu’arrivant tout à coup il ne vous trouve endormis. Or, ce que je vous dis, je le dis à tous: Veillez.

Il est si facile de s’assoupir dans ce monde et de se relâcher lorsque la fatigue et les difficultés s’accumulent. Seulement, bien que d’apparence séduisante, ce repos n’en a pourtant que le nom! En réalité, lorsque nous cédons à son appel, nous baissons les armes. Nous sommes alors totalement démunis et désemparés face aux assauts de l’ennemi. Nous sommes à sa merci. Rappelons-nous, la Bible le compare à un lion rugissant, cherchant qui il pourra dévorer! Assurément, il ne poursuit d’autre objectif que celui d’assiéger notre cœur afin qu’il s’endurcisse! Le péché nous enveloppe si facilement! Nous le réalisons tous par expérience, n’est-ce pas? Une fois vaincu par lui, nos consciences deviennent insensibles. « Où est le mal? » dirons-nous. Peu à peu, nous abandonnons le bon combat de la foi auquel nous sommes pourtant appelés et nous finissons par succomber au sommeil de la mort. Quel grand danger! Qui est à l’abri? Personne, sans aucun doute!

Mais alors, que faire pour échapper à cette fin funeste? Une seule chose, veiller! Soyons sur nos gardes! Soyons prudents! Restons fermement attachés au Seigneur, à Sa Parole! Si nous nous détournons du sentier de la foi sur lequel Il nous engage, nous finirons immanquablement par nous trouver face à un mur. Où trouver la ressource dont nous avons besoin sinon auprès du Seigneur Jésus? Où trouver le courage et la force pour continuer d’emprunter le chemin étroit sinon auprès de Celui qui a vaincu? Regardons toujours vers le Seigneur. C’est Lui qui est le Chef et le Consommateur de la foi.

Par Lui, nous pouvons nous approcher du Père. Par Lui, nous pouvons nous approcher en toute confiance du trône de la grâce afin d’obtenir miséricorde et d’être secourus dans nos besoins au temps convenable. Certes, le combat auquel il nous faut prendre part est éprouvant. Toutefois, si nous espérons en Jésus-Christ, il ne pourra avoir raison de nous.

Celui qui vit en nous est plus grand que celui qui est dans le monde!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *