Select Page

Jérémie 17.9-10

Jérémie 17.9-10

Jérémie 17.9-10
Le cœur est trompeur par-dessus tout, et désespérément malin; qui le connaîtra? Moi, l’Éternel, je sonde le cœur, et j’éprouve les reins; et cela pour rendre à chacun selon ses voies, selon le fruit de ses actions.

Certes, nous faisons bien si nous plaçons notre confiance en Dieu. Nous sommes heureux si nous avons compris que la chair ne peut être d’aucun secours. Nous cesserons alors de prendre appui sur elle. Dès alors, nous n’irons plus d’expérience amère en expérience amère. Voici, le salut vient de l’Éternel. Celui que le Fils affranchit est véritablement libre.

Si quelqu’un croit parvenir à la liberté sans venir au Christ Jésus, nous pouvons le dire ouvertement, cette personne se séduit elle-même. Le cœur est trompeur par-dessus tout, et désespérément malin. Même l’homme, ou la femme, le plus vertueux qui soit est corrompu par le péché. Que peut-il faire pour s’en départir? Peut-il changer de cœur? Certes non! Dieu seul peut le faire. Lui seul peut nous purifier de nos souillures et nous justifier. Seulement, Sa Parole est claire, Il ne justifie que ceux qui ont la foi en Jésus. Pourquoi? Parce qu’Il est l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde. Parce que c’est par Lui que propitiation a été faite pour nos péchés. Jésus-Christ a donné Sa vie en rançon pour plusieurs. C’est pourquoi, nous pouvons être catégorique à ce propos: en dehors de Lui, pas de salut possible! Ne soyons donc pas insensés, venons à Lui.

Qui sera assez orgueilleux pour prétendre être en mesure de satisfaire à la justice de Dieu? Il scrute le moindre mouvement de nos cœurs et connaît toutes nos intentions. Personne ne peut prétendre avoir un cœur parfait, c’est une évidence. En Jésus-Christ, la grâce nous est faite de naître de nouveau. Désormais, laissons ce qui est du vieil homme derrière. Dépouillons-le entièrement et revêtons-nous du nouvel homme! Ce dernier est renouvelé dans la connaissance, à l’image de Celui qui l’a créé!

Qu’avons-nous encore à attendre? Humblement, et avec reconnaissance, saisissons la main qui nous est tendue! Faisons une chose: oubliant ce qui est derrière nous, et nous avançant vers ce qui est devant, courons avec ardeur vers le but, pour le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *