Select Page

Matthieu 14.13

Matthieu 14.13

Matthieu 14.13
Et Jésus, l’ayant appris, se retira de là dans une barque, en un lieu écarté, à part. Et quand le peuple le sut, il sortit des villes et le suivit à pied.

Il est entendu que les circonstances de la vie se révèlent souvent fort éprouvantes. Néanmoins, combien nous sommes heureux si, en dépit de ces dernières, nous persévérons à chercher notre refuge auprès du Tout-Puissant. Là, indiscutablement, nous sommes à l’abri de tous dangers. Pour nous en convaincre, nous n’avons qu’à considérer le glorieux exemple de notre Seigneur Jésus. Trouvons-nous qu’Il fut déstabilisé un seul instant par quelque événement que ce soit? Non, à l’évidence. Et pourtant, de l’opposition Il en a certes rencontrée, et des afflictions, c’est bien peu dire qu’Il en a endurées! Quelle était donc le secret de Sa paix si profonde? Voici, Il s’en remettait toujours à Son Père. Sa dépendance vis-à-vis de Lui était absolue. Réalisons-le, Sa vie de prière était abondante et rien n’entravait Sa relation avec Dieu.

Et maintenant, qu’en est-il de nous? Face à l’adversité, face à une mauvaise nouvelle, quelle est notre attitude? Malheureusement, ne nous faut-il pas admettre que, bien souvent, notre tendance naturelle consiste plutôt à nous éloigner de Dieu qu’à nous en approcher? Désemparés et déboussolés au milieu de la tempête, l’angoisse nous étreint, la peur nous domine et le cœur devient lâche. Pour ainsi dire, il semblerait alors que la foi ait fondu comme neige au soleil. À ce stade, le courage manque et il parait impossible de s’approcher du trône de la grâce. En définitive, il ne reste plus que l’incompréhension, le repli sur soi-même et la confusion.

Toutefois, à présent, quelle qu’ait été notre expérience, oublions ce qui est derrière et avançons vers ce qui est devant. Non, ne baissons pas les bras, il n’est jamais trop tard! Sans plus attendre, apprenons de notre Maître et appliquons-nous à placer nos pas dans les Siens. Comme Lui, retirons-nous, à l’écart, et cherchons la présence de Dieu! Comme Lui, recourons sans cesse à la prière! Assurément, nous marcherons en assurance et ne manquerons pas de reconnaître qu’en effet, le juste n’a pas à craindre les mauvaises nouvelles! Croyons-le, notre cœur sera ferme, se confiant en l’Éternel!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *