Select Page

Esaïe 40.31

Esaïe 40.31

Esaïe 40.31
Mais ceux qui s’attendent à l’Éternel reprennent de nouvelles forces. Les ailes leur reviennent comme aux aigles. Ils courront, et ne se fatigueront point; ils marcheront, et ne se lasseront point.

C‘est une réalité: des tribulations, des persécutions, et toutes sortes de difficultés sont le lot de ceux qui désirent vivre pieusement en Jésus-Christ. Oui, le chemin est accidenté, miné, plein d’embûches. Néanmoins, il est sûr pour qui écoute la voix du Berger, pour qui Le suit fidèlement. Alors, il n’est point de ténèbres, la lumière de la vie éclaire continuellement les pèlerins.

Pour s’en convaincre, un simple regard porté sur les aventures du peuple hébreux suffira. En marche vers la terre promise, que de dangers n’a-t-il pas bravés! Et pourtant… En dépit de tout, il est finalement arrivé à bon port. Il a suivi la colonne de nuée le jour, la colonne de feu la nuit. Constamment, le Chef précédait le peuple qu’Il a délivré des griffes de l’oppresseur. D’ailleurs, le Seigneur l’a non seulement conduit, mais Il a aussi satisfait à chacun de ses nombreux besoins. Sans y manquer, Il a soutenu Ses rachetés, renouvelant leurs forces de jour en jour. En plein désert, pendant quarante ans, ils n’ont jamais manqué de rien. Leurs vêtements ne se sont point usés, pas plus que leurs pieds ne se sont enflés. L’eau est sortie du rocher, la manne est venue du ciel. En somme, les provisions de la grâce de Dieu ont pourvu en tout et pour tout.

Aujourd’hui, tirons consolation de ce témoignage. Oui, l’horizon laisse entrevoir de grands défis à relever. Aussi, devant cette perspective, prenons courage! À présent, les hommes sont invités à prendre part à un nouveau périple, périlleux autant qu’extraordinaire. Christ est descendu du ciel. Il est venu sauver Ses bien-aimés, les soustrayant à une condamnation certaine. Maintenant, le Berger amène Son troupeau jusqu’au séjour bienheureux. Sur cette route, l’Esprit de Jésus le soutient, toujours. Pour l’heure, les croyants doivent franchir monts et vallées, il doivent traverser le monde hostile. Ici, d’innombrables épreuves surviennent et autant d’ennemis redoutables s’opposent à eux. Qu’importe, rien n’empêchera les bénis du Seigneur de remporter le prix! Rien ne pourra retenir les fidèles d’entrer dans les délices du siècle à venir. À l’issue du voyage, il sera temps pour eux d’hériter de la grande promesse de Dieu: celle d’un salut éternel. Jusqu’à ce jour, ils s’attendent à l’Éternel et marchent sans se lasser.

Qu’attendons-nous pour rejoindre cette joyeuse assemblée?

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *