Select Page

Esaïe 28.12

Esaïe 28.12

Esaïe 28.12
Il leur avait dit: C’est ici le repos, que vous donniez du repos à celui qui est accablé, c’est ici le soulagement. Mais ils n’ont pas voulu écouter.

Que de douleurs et de maux en ce monde, n’est-ce pas? Ici, le fidèle est accablé de toute part, oppressé et saisi d’innombrables angoisses. Le fait est que, sur terre, il ne trouve aucun endroit où reposer sa tête. De toute évidence, tout n’y est que travail, vanité et rongement d’esprit. Oui, c’est vrai, ce tableau est sombre, sinistre, et morne. Néanmoins, il ne tient qu’à nous d’y mettre de la lumière, de la couleur, et de la vie!

« Comment? » s’écriera quelqu’un! Simplement en portant nos regards en Haut, vers le Ciel. Alors, on découvrira, ou re-découvrira, une chose importante, essentielle même: Jésus-Christ est notre Paix. Tout à coup, les perspectives de l’existence changent radicalement, et durablement. Ce n’est pas à dire que, dans l’instant, les souffrances cessent. Non, mais elles deviennent plus douces, tellement plus douces. Christ est là, tout est bien. Il rend notre joie parfaite. L’espérance de la gloire qu’Il laisse entrevoir nous donne, pour ainsi dire, des ailes. Avec délice, nous repassons Ses précieuses paroles dans nos cœurs. Le courage revient, avec la persévérance, et nous voici capables de tout endurer. Aussi, bien que l’homme extérieur se détruise, rien ne suffit pourtant à entamer notre entrain. L’homme intérieur se renouvelle de jour en jour! Désormais, nous n’avons plus ni faim ni soif, Christ comble pleinement tous nos besoins.

Incontestablement, l’heure des réjouissances éternelles n’est pas encore venue. Au contraire, aujourd’hui, le temps est aux épreuves. L’âme est tourmentée. La crainte, la peur, l’insécurité est le lot de tous. En revanche, pas question de se laisser dominer par ces affreux sentiments. Toujours, cette heureuse assurance soutient le cœur croyant: Jésus-Christ est notre Paix. Combien il est doux de s’en souvenir lorsque le corps est usé, sans force! Quelle consolation incomparable pour l’âme languissante! Il suffit de faire silence et d’écouter, les paroles du Sauveur résonnent encore: « Venez à moi, vous tous qui vous fatiguez et qui êtes chargés, et moi, je vous donnerai du repos. » Une dernière fois, proclamons-le avec allégresse: « Jésus-Christ est notre Paix! »

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *