Select Page

1 Corinthiens 1.23-25

1 Corinthiens 1.23-25

1 Corinthiens 1.23-25
Nous, nous prêchons Christ crucifié, scandale pour les Juifs, et folie pour les Grecs; Mais pour ceux qui sont appelés, tant Juifs que Grecs, le Christ est la puissance de Dieu et la sagesse de Dieu; Car la folie de Dieu est plus sage que les hommes, et la faiblesse de Dieu plus forte que les hommes.

Les Écritures sont catégoriques, rien de ce que l’homme peut produire n’est en mesure de contenter son Créateur et de lui garantir Sa faveur! Quoi que l’homme fasse, son péché ne peut s’effacer. Il reste toujours pécheur. Quand bien même il se laverait avec du nitre, et qu’il prendrait de la potasse en abondance, son iniquité demeurerait toujours marquée devant le Seigneur. Aussi, le comprenons-nous fort bien, le salut de l’âme ne peut se mériter en accumulant des bonnes œuvres: c’est un mensonge!

Néanmoins, force est de constater que l’homme ne renonce pas aussi facilement. Il s’obstine et s’évertue à vouloir obtenir l’agrément de Dieu sur la base de ses efforts. Il cherche désespérément à se revêtir d’une justice que Dieu agrée. En réalité, tout cela est vain, les vêtements dont il se pare ne sont que des haillons. Ils ne cachent jamais sa nudité. Toutefois, pour l’homme orgueilleux, le constat est manifestement difficile à accepter. Tant que la vigueur le soutient encore, il ne peut se résoudre à baisser les armes. Sans doute, avons-nous tous, et toutes, éprouvé cette affirmation par expérience! Pourtant, nous devons le reconnaître, toutes nos prétentions sont folles. Écoutons plutôt ce qu’en dit la Parole de Dieu: « Car il n’y a point de distinction, puisque tous ont péché, et sont privés de la gloire de Dieu […] » ou encore « Parce que personne ne sera justifié devant lui par les œuvres de la loi […] »! Le témoignage rendu est sans équivoque!

Maintenant, Dieu nous a montré l’unique Chemin du salut. Oui, Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné Son Fils unique afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas mais qu’il ait la vie éternelle. Il n’est aucun autre chemin, aucune autre source d’eau vive en ce monde. Il est vrai, plusieurs rejettent le Christ, et par conséquent, Celui qui L’a envoyé. Christ crucifié leur est un scandale et une folie. Ils sont ennemis de la croix pour leur propre dommage.

Quant à nous, ne suivons pas le même chemin, personne ne peut nous y contraindre. Le Seigneur a dit: « […] bienheureux est celui qui n’aura point été scandalisé en moi. » Avec humilité, approchons-nous de Lui. Renonçons à nous-mêmes, chargeons-nous de notre croix, et suivons-Le!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *