Select Page

1 Jean 3.8-9

1 Jean 3.8-9

1 Jean 3.8-9
Celui qui commet le péché, est du diable; car le diable pèche dès le commencement. Or, le Fils de Dieu a paru pour détruire les œuvres du diable. Quiconque est né de Dieu, ne commet point le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui; et il ne peut pécher, parce qu’il est né de Dieu.

L’homme est vendu au péché. Telle est la condition humaine en dépit de toutes ses belles apparences. Il est certain que tous les efforts de l’homme pour y remédier n’y pourront rien changer. Certes, il pourra camoufler sa misère sous de beaux atours. Néanmoins, le mal qui le ronge aura-t-il disparu pour autant? Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, pas plus qu’un mauvais n’en peut porter de bons. Par conséquent, pourquoi nier ce que nous sommes? Nous bercer de belles illusions ne fera que rendre la réalité plus douloureuse lorsqu’elle s’imposera à nous!

C’est une évidence, nous avons besoin d’un Sauveur, d’un grand Sauveur, pour nous délivrer de ce corps de mort. Voici une bonne nouvelle pour ceux qui ressentent ce besoin. Oui, ils peuvent se réjouir dès à présent! Dieu a pourvu! Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné Son Fils unique afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas mais qu’il ait la vie éternelle. Certes, le Fils de Dieu a paru pour détruire les œuvres du diable!

Autrefois, sans le Seigneur, nous étions sans force. Aujourd’hui, tout est différent! Nous avons reçu et gardé la Parole de Dieu, elle est en nous. Nous savons qu’en Christ, nous sommes de nouvelles créatures. Le péché nous atteindrait-il encore? Serions-nous encore obligés de céder face au dictât de la chair qui ne cesse de convoiter? Non, assurément! Le péché a été aboli! Oui, nous pouvons nous considérer comme morts au péché, mais vivants à Dieu en Jésus-Christ notre Seigneur! Si la semence de Dieu demeure en nous, nous ne pouvons plus demeurer dans le péché. C’est un fait, nous ne pouvons plus nous y sentir à notre aise.

Néanmoins, ne l’oublions pas, la chair et l’Esprit ont des désirs contraires. L’esprit est bien disposé mais la chair est faible. Qui aurait la prétention de dire qu’il est à l’abri d’une chute? Qui aurait la prétention de dire qu’il ne lui arrivera plus jamais de pécher? Ne nous séduisons pas nous-mêmes, il n’est pas d’homme qui ne pèche. Aussi, si nous venons à tomber, ne désespérons pas! Ne laissons en aucun cas la culpabilité nous tenir éloignés de notre Dieu! Où se trouve le pardon sinon auprès de Lui? Souvenons-nous, Jésus-Christ est fidèle et juste pour nous pardonner et nous purifier de toutes iniquités si nous venons les Lui confesser. N’est-il pas préférable de reconnaître notre péché, et de le délaisser, afin d’obtenir miséricorde plutôt que de le nier et d’en porter la peine? Evidemment!

Ne l’oublions jamais, ce ne sont pas des justes que le Seigneur est venu appeler à la repentance, mais des pécheurs!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *