Select Page

1 Corinthiens 3.4-6

1 Corinthiens 3.4-6

1 Corinthiens 3.4-6
Car lorsque l’un dit: Pour moi, je suis de Paul; et l’autre: Moi, je suis d’Apollos, n’êtes-vous pas charnels? Qui est donc Paul, et qu’est Apollos, sinon des ministres par le moyen desquels vous avez cru, selon que le Seigneur l’a donné à chacun? J’ai planté, Apollos a arrosé, mais Dieu a donné l’accroissement.

Qu’avons-nous que nous n’ayons reçu? Certes, un homme ne peut recevoir aucune chose, si elle ne lui est donnée du ciel. Par conséquent, notre orgueil n’est-il pas mal placé? Ne nous leurrons pas, Dieu est Celui qui nous qualifie et nous rend capables d’accomplir Ses œuvres. Où se trouve le sujet de se glorifier? Certes, il est totalement exclu! Rappelons-nous, par nous-mêmes, nous ne pouvons rien faire. Si nous ne demeurons pas dans l’Amour de Jésus-Christ, nous ne pouvons porter aucun fruit.

Oui, reconnaissons que nous ne sommes rien, reconnaissons que nous n’avons rien pas plus que nous ne méritons quelque chose. Ce que nous sommes, ce que nous avons, ne s’explique que par la grâce de notre Dieu! Ne sommes-nous pas heureux si nous comprenons cela? Cela ne fait pas l’ombre d’un doute! Nous saurons nous contenter de notre situation. Nous n’aurons plus besoin ni d’envier ni de convoiter ce que possède notre frère. Quel repos, n’est-ce pas?

Véritablement, dans la dépendance du Seigneur Jésus, nous serons rassasiés. Humbles et reconnaissants, notre seul bonheur sera de nous réjouir en Lui, conscients de la faveur dont nous sommes les objets! Dès alors, nous n’aurons que faire d’être distingués et reconnus parmi les hommes. Chercherions-nous encore la gloire qui vient des hommes? Non, bien sûr, car nous savons très bien que la gloire n’appartient qu’à Dieu et qu’Il ne la donnera à personne d’autre. C’est pourquoi, cessons de chercher nos intérêts personnels. Plutôt, de bon cœur, tendons la main d’association et travaillons ensemble avec pour seul objectif de glorifier le Seigneur.

Après tout, ne l’oublions jamais, nous ne sommes que des ouvriers dans le champ du Seigneur. L’un plante, l’autre arrose, mais Dieu seul donne l’accroissement!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *