Select Page

Matthieu 13.31-32

Matthieu 13.31-32

Matthieu 13.31-32
Il leur proposa une autre parabole, et il dit: Le royaume des cieux est semblable à un grain de sénevé qu’un homme a pris et semé dans son champ. C’est la plus petite de toutes les semences; mais, quand il a poussé, il est plus grand que les légumes et devient un arbre, de sorte que les oiseaux du ciel viennent habiter dans ses branches.

C’est une évidence, lorsqu’une semence est mise en terre, elle ne devient pas un arbre immédiatement. Il faut d’abord que le grain meure afin que son germe puisse commencer à se développer. À cet instant, l’arbre nouvellement né est encore bien vulnérable et doit lutter pour rester en vie. Lorsqu’il y parvient, ses racines deviennent alors plus solides et résistantes. Plus l’arbre grandit, plus ses racines deviennent profondes et, par la même occasion, le risque de le voir périr s’éloigne. Maintenant, les tempêtes et les vents violents peuvent bien s’abattre sur lui, l’arbre résistera!

Par analogie, ne pouvons-nous pas considérer la foi sous ce même angle? Au commencement, la semence incorruptible de la Parole de Dieu est semée. Si elle est tombée dans une bonne terre, un cœur honnête et bon, elle germe et commence à croître. Pour autant, peut-on dire à ce stade que nous soyons solidement enracinée dans la foi? Non, sans doute! Pour que l’arbre grandisse, il est nécessaire de persévérer jour après jour dans la doctrine du Seigneur Jésus. Constamment, il faut irriguer la terre de la Parole de Dieu. C’est évident, il faut que l’arbre se nourrisse. Or, voici, la foi vient donc de ce qu’on entend; et ce qu’on entend, vient de la parole de Dieu.

Par ailleurs, nous devrons également apprendre la patience. Nous ne serons certainement pas des hommes faits en Christ du jour au lendemain. Ne soyons pas découragés s’il nous semble ne plus grandir spirituellement. Ne soyons pas surpris de cela, ne nous étonnons pas qu’il y ait de l’adversité. Simplement, tenons fermes et retenons fidèlement le témoignage que nous avons reçu.

L’épreuve de notre foi fait partie du processus normal permettant une bonne croissance. À mesure que nous ferons face aux difficultés et que nous les surmonterons, notre foi s’affermira et ses racines deviendront toujours plus profondes. En définitive, la seule chose dont nous ayons à nous soucier est la suivante: demeurer dans l’Amour de Jésus-Christ. Pour le reste, nous le savons, Dieu nous fait toujours triompher en Christ!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *