Sélectionner une page

Philippiens 1.3-6

Philippiens 1.3-6

Philippiens 1.3-6
Je rends grâces à mon Dieu, toutes les fois que je me souviens de vous; Priant toujours pour vous tous avec joie, dans toutes mes prières, A cause de votre commun attachement à l’Évangile, depuis le premier jour jusqu’à maintenant; Étant persuadé que Celui qui a commencé en vous cette bonne oeuvre, en poursuivra l’accomplissement jusqu’au jour de Jésus-Christ.

Notre Dieu est fidèle. N’est-ce pas une grande consolation pour nos âmes? Sans aucun doute! Qu’avons-nous à craindre si nous nous assurons en Lui? Qu’avons-nous à craindre si nous suivons fidèlement le Seigneur Jésus? Les montagnes pourraient bien s’éloigner et les collines chanceler, Son Amour ne s’éloignera pourtant pas de nous.

Non, nous ne sommes pas seuls, jamais tout seuls! En aucun cas ne laissons cette pensée gagner nos cœurs! Dieu nous aime, c’est une certitude. Soyons-en persuadés, si nous L’aimons, c’est parce que Lui nous a aimés le premier! Qui pourrait en douter? Lorsque nous étions encore privés de toute force, Christ est mort en Son temps pour nous, qui étions des impies. Y avait-il quelque chose en nous qui aurait pu expliquer que le Seigneur offre Sa vie pour sauver la nôtre? Non, absolument pas. Pour une raison qui nous surpasse, notre Dieu a décidé de nous aimer. Aussi, puisque par amour pour nous, Dieu a livré Son propre Fils, comment ne nous donnera-t-Il pas toutes choses avec Lui?

Evidemment, nous devons le reconnaître, il s’agit d’une faveur immérité. Evidemment, il s’agit d’un bonheur que nous ne méritons pas! Combien avons-nous besoin d’être affermis par la grâce, n’est-ce pas? Ne doutons-nous pas bien souvent des intentions du Seigneur envers nous? N’avons-nous pas tant de mal à accepter que Dieu puisse nous aimer? Ne craignons-nous pas encore si souvent Son châtiment? Cependant, la Parole de Dieu est claire, il n’y a plus de condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ, lesquels ne marchent point selon la chair, mais selon l’Esprit.

Certes, nous faisons des erreurs et commettons des fautes. Certes, il peut nous arriver de nous égarer pour un temps. Quel est l’homme qui ne pèche jamais? Néanmoins, ne remettons pas en cause l’Amour que Dieu nous porte. Quand bien même nous aurions chuté, même gravement, ne nous privons pas de Sa grâce! Ne cherchons pas à fuir loin de la présence de Dieu! Quelle grave erreur nous ferions! Le cœur repentant, revenons au Seigneur Lui confesser nos fautes. Certainement, nous serons restaurés. Soyons-en pleinement persuadés, à cause de notre attachement à l’Évangile, depuis le premier jours jusqu’à maintenant; Celui qui a commencé en nous cette bonne oeuvre, en poursuivra l’accomplissement jusqu’au jour de Jésus-Christ!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *