Select Page

Actes 13.38-39

Actes 13.38-39

Actes 13.38-39
Sachez donc, hommes frères, que c’est par lui que la rémission des péchés vous est annoncée; Et que c’est par lui que tous ceux qui croient sont justifiés de toutes les choses dont vous n’avez pu être justifiés par la loi de Moïse.

Ne nous abusons pas, il n’y a qu’un seul Médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme. Il est le Chemin, la Vérité et la Vie. Nul ne vient au Père que par Lui. Si quelqu’un rejette Son témoignage, il pourrait bien remuer ciel et terre, courir aux quatre coins du monde, sans jamais trouver le repos pour son âme. Soyons tout à fait clairs, en dehors de Christ, il n’est pas de paix, pas de réconciliation, pas de pardon, pas de salut! Pourquoi s’entêter?

Il est une chose qu’il nous faut admettre une fois pour toutes: l’homme n’est pas en mesure de satisfaire aux exigences de Dieu. Le plus tôt nous le comprenons, le mieux ce sera! Seuls, impossible de se défaire du péché. Quoi qu’on fasse, nous en sommes souillés. En dépit de tous nos efforts, sa marque demeure indélébile. En somme, la plaie est incurable. Pour qui est conscient de cette réalité, quel bonheur d’apprendre que Dieu a pourvu à un remède! Alors, il ne reste plus que gratitude et reconnaissance. Nous étions perdus, nous voici trouvés. Nous étions pauvres, nous voici riches. Nous étions iniques, nous voici justifiés à jamais!

Bien sûr, pour jouir d’un tel bonheur, nous devons renoncer à toutes nos revendications. Nous ne sommes rien, nous ne méritons rien et n’avons, par conséquent, rien à exiger. Réalisons-le, dans cette affaire, un coup fatal est porté à l’orgueil humain. Indiscutablement, seule l’humilité peut caractériser un racheté du Seigneur! Il n’est plus question maintenant de grands débats et de grandes discussions. À présent, il ne reste qu’à croire et obéir fidèlement. Après tout, qui en ferait difficulté?

Indéniablement, aucune position n’est plus enviable que celle que nous avons en Christ! Le Seigneur nous aime et a soin de nous. Il nous prend en charge et nous soulage de toutes inquiétudes. Ne serait-ce pas ici la véritable liberté?

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *