Select Page

Marc 1.35

Marc 1.35

Marc 1.35
Le matin, comme il faisait encore fort obscur, s’étant levé, il sortit et s’en alla dans un lieu écarté; et il y priait.

Le monde ricane après ceux qui prient Dieu. Ils sont moqués et honnis ceux, et celles, qui placent leur confiance en l’Éternel et qui s’attendent à recevoir de Lui. Tout bien réfléchi, ne serait-ce pas encore ici une ruse de l’adversaire? Le psalmiste a déclaré « Pour moi, m’approcher de Dieu, c’est mon bien[…] » Le diable ne tentera-t-il pas par tous moyens de nous en priver? N’emploiera-t-il pas toutes les ressources dont il dispose pour nous dissuader d’invoquer le Nom du Seigneur? Cela ne fait guère de doute! Ne nous y trompons pas, en dépit de ce que le monde prétend, la prière est un réel privilège. Il est vrai, par notre Seigneur Jésus-Christ, l’accès auprès du Père nous est garanti.

Néanmoins, avons-nous conscience qu’approcher du trône de la grâce ne va pas de soi? Savons-nous quel prix il en a coûté? Rien de moins que le sang du Fils de Dieu. Oui, assurément, seul le sang de l’Agneau, sans tâche et sans défaut, purifie de tout péché. L’homme qui n’en obtient pas l’aspersion demeure séparé de Dieu. Quelqu’un doute de cette parole? Écoutons plutôt le témoignage inspiré: « Mais ce sont vos iniquités qui ont fait séparation entre vous et votre Dieu; et vos péchés ont fait qu’il a caché sa face de vous, afin qu’il ne vous entende point. » N’est-il pas limpide? Pour ceux qui sont en Christ, il n’y a plus de condamnation, le péché a été aboli. Leur communion est maintenant avec le Père et avec Son Fils. Quant aux autres, ils sont toujours sans Dieu dans le monde.

C’est pourquoi, conscients du bonheur dont nous sommes si généreusement favorisés, veillons soigneusement à ne pas le mépriser. La prière ne nous semble-t-elle pas désormais parée d’un tout nouvel attrait? Ne sommes-nous pas, tout à coup, animés d’une ferveur toute nouvelle? Pour finir, soyons-en convaincus, le Seigneur ne met pas dehors celui qui vient à Lui. Si seulement quelqu’un entend Sa voix, qu’il approche! Indéniablement, cette invitation nous est encore adressée aujourd’hui même: « Approchez-vous de Dieu, et il s’approchera de vous. »

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *