Sélectionner une page

Luc 15.20

Luc 15.20

Luc 15.20
Il partit donc et vint vers son père. Et comme il était encore loin, son père le vit et fut touché de compassion, et courant à lui, il se jeta à son cou et le baisa.

Par nature, nous sommes sales et souillés. C’est un fait indéniable. Par conséquent, si nous avons conscience, même vaguement, de la sainteté de Dieu, il est normal que nous craignions de nous approcher de Lui. Il est normal que nous craignions Son courroux et la juste rétribution que méritent nos péchés. Seulement voilà, Dieu n’est pas un père fouettard. Dieu ne prend pas plaisir à la mort du méchant. Dieu est miséricordieux. Dieu est Amour! Quelqu’un en doute? Jugez plutôt! Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné Son Fils unique afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas mais qu’il ait la vie éternelle. Quelle plus grande preuve de Son Amour aurait-Il pu nous donner? Son Fils Jésus est mort pour nos péchés à la croix. Croyons-le, Dieu est bon. N’écoutons pas les mensonges de l’adversaire. Il tentera par tous les moyens de nous éloigner de la grâce de Dieu qui est en notre Seigneur Jésus-Christ.

Oui, nous sommes pécheurs! Oui, nos vêtements sont souillés! Assurément, Dieu le sait! Pourtant, Il nous appelle en grâce! Le Christ a payé notre dette. Dieu justifie tous ceux qui ont foi en Lui. Réalisons cet Amour, recevons-le, acceptons-le! Oui, Dieu nous aime et nous n’avons rien fait pour cela. C’est pourquoi, abandonnons nos vains efforts pour nous rendre acceptables aux yeux de Dieu. Sans doute, nous finirions par mourir d’épuisement ou par sombrer dans la folie. N’attendons pas d’être parfaits pour venir au Seigneur! Cela n’arrivera jamais! N’attendons pas de nous sentir dignes de Lui pour nous approcher! Cela non plus n’arrivera jamais! Non, tels que nous sommes, venons au Seigneur Jésus. Conscients de notre misère et de notre culpabilité, confessons-Lui le tout. Il ne fait aucun doute que nous serons revêtus de Sa justice parfaite.

Le Seigneur ne rejette aucun de ceux qui viennent à Lui! C’est une certitude. Comme le fils prodigue est revenu le cœur repentant vers son père, faisons de même. Certainement, nous obtiendrons miséricorde!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *