Select Page

Job 42.1-2

Job 42.1-2

Job 42.1-2
Alors Job répondit à l’Éternel, et dit: Je sais que tu peux tout, et qu’on ne saurait t’empêcher d’accomplir un dessein.

Dieu exerce souverainement Sa volonté et Il n’en rend compte à personne. Evidemment, la créature est soumise à son Créateur! Il ne lui appartient certainement pas de porter un quelconque jugement sur l’Oeuvre de Celui qui l’a formée. Au contraire, sa part est plutôt d’être animée d’une crainte respectueuse à l’égard de Dieu. Tout le monde le sait sans doute, la crainte de l’Éternel est le commencement de la sagesse. Quant à nous, notre portion se limite à rechercher ce que Dieu attend de l’homme et obéir à Sa voix. Sans conteste, ici sera notre bonheur et notre véritable liberté. Nous l’avons certainement appris, qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement.

Naturellement, une question nous frappe immédiatement: « Quelle est Sa volonté? ». À ce sujet, nous disposons d’un témoignage ferme sans aucune ambiguïté. Voici ce que nous lisons: « C’est ici mon Fils bien-aimé; écoutez-Le. » Croire dans le Nom du Christ Jésus, écouter Sa voix, tel est l’ordre qui nous a été adressé. Pourquoi résister? Maintenant que nous connaissons clairement ce que Dieu nous demande de faire, il ne reste plus qu’à nous soumettre. Alors, notre vie sera abondante. Alors, nous vivrons dans la faveur de Dieu et nous connaîtrons le contentement.

Certes, le monde se rebelle contre Celui qui peut tout. Ne nous abusons pas, ils vont droit à leur perte. Néanmoins, soyons-en persuadés, nous ne sommes pas tenus d’emprunter le même sentier. Admettons-le, pour qui sait bien faire, ce serait agir en insensé que de faire volontairement ce qui est mal. Non, ne nous joignons pas au nombre des ennemis de Dieu. Pour nous, soyons dociles, ne résistons pas au dessein qu’Il s’est proposé. Au contraire, avec humilité, recevons Ses paroles.

Désormais, tout sera bien pour nous. La Parole de Dieu nous tiendra lieu de consolation en toutes circonstances. Le Fils de Dieu Lui-même l’affirme et rend notre discours assuré. Écoutons-Le plutôt: « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, et mon Père l’aimera, et nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui. » Ajoutons crédit à Sa parole, et nous en ferons l’expérience!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *