Select Page

Marc 9.50-51

Marc 9.50-51

Marc 9.50-51
C’est une bonne chose que le sel; mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on? Ayez du sel en vous-mêmes, et soyez en paix entre vous.

Nous sommes le sel de la terre! C’est ainsi que le Seigneur a parlé de Ses disciples. Certes, c’est un grand honneur! Néanmoins, dans le même temps, quelle grande responsabilité! Nous sommes établis pour être les témoins du Christ, pour rendre témoignage contre le monde et ses mauvaises œuvres. Quelle saveur apporterons-nous dans le monde si nous cédons à son conformisme? Y aurait-il quelque chose de commun entre la lumière et les ténèbres? Si notre train est le même que celui du monde, si nos aspirations sont dans les choses de la terre, quel sera notre témoignage? Nos vies ne devraient-elles pas nécessairement être au diapason des paroles que nous professons? Oui, sans doute! Autrement, comment le sel au dedans de nous ne finirait-il pas par devenir insipide et inutile?

Il est vrai, le péché nous enveloppe si facilement. Une fois vêtus de ce misérable manteau, nous sommes comme neutralisés et ne trouvons plus aucune ressource pour accomplir notre mission. N’en avons-nous pas déjà tous fait l’amère expérience? Quel remède avons-nous pour surmonter cette difficulté? Un seul, nous souvenir que nous sommes morts au péché et vivants à Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ. Nous avons été ensevelis avec le Christ par le baptême en Sa mort, afin que, comme Lui-même est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous marchions, nous aussi, dans une vie nouvelle. Si le Seigneur Jésus vit dans nos cœurs par la foi, nous serons véritablement tels des flambeaux au sein des ténèbres qui nous entourent! Assurément, nous n’userons plus de compromissions avec le monde. C’est pourquoi, relevons-nous et prenons courage.

Même si nous tombons, croyons que le Seigneur est miséricordieux et qu’Il nous relèvera. Surtout, ne restons pas à terre! Surtout, ne démissionnons pas! Ce serait la pire des décisions à prendre! Le monde a besoin de savoir qu’il est engagé sur la voie large et spacieuse qui mène à la perdition. Ceux qui désespèrent d’eux-mêmes et de leur misère ont besoin de connaître qu’il y a de l’espoir! Ils ont besoin d’être amenés au Berger qui les conduira sur le chemin étroit menant à la vie! Si nous renonçons à proclamer l’Évangile, qui le fera à notre place?

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *