Sélectionner une page

Et les murailles s’écroulèrent (4)

Et les murailles s’écroulèrent (4)

Grain de sel

Josué 6.12

Et Josué se leva de bon matin, et les sacrificateurs portèrent l’arche de l’Éternel.

L‘obéissance dans la persévérance

La victoire va demander du temps, une semaine, de la persévérance, de la régularité et de la fidélité aux ordres du Seigneur. Durant six jours, les hommes d’Israël vont tourner une fois par jour autour de la ville.

« Josué se leva de bon matin » (Josué 6.12). Il est bon, chaque matin, de commencer notre journée par la prière. Sinon, les activités nous prennent, le soir arrive, nous sommes fatigués, le sommeil nous prend et nous n’avons pas eu le temps de rencontrer le Seigneur. Jésus aussi se levait tôt le matin pour pouvoir prier tranquillement : « Vers le matin, pendant qu’il faisait encore très sombre, Jésus se leva et sortit pour aller dans un lieu désert où il pria » (Marc 1.35).
Ce ne fut pas exceptionnel, mais chaque matin, non seulement Josué, mais tout le peuple se leva pour faire le tour de la ville.

Si nous savions quelles bénédictions, quelles victoires nous sont données quand nous entreprenons de prier régulièrement ! Même le grand prophète Elie a du prier sept fois pour que la pluie tombe. Certains pensent que s’il avait eu une grande foi, il n’aurait prié qu’une fois. Quelle erreur ! C’est justement parce qu’Elie avait une grande foi qu’il a persévéré sept fois.

C’est parce que Josué avait une grande foi qu’il a fait lever le peuple chaque matin, et nous savons quelle grande victoire ils ont remporté. Il n’y pas de raccourci vers la bénédiction !

Il y avait un ordre de marche très précis : des hommes armés devant, des trompettes, l’arche et les sacrificateurs et tout le peuple derrière. Seules les trompettes se faisaient entendre, et le silence était de rigueur dans les rangs du peuple. C’est Dieu qui commande. Notre obéissance au Seigneur est une arme efficace. Vous connaissez le prix d’une seule désobéissance, celle d’Adam ? Ce fut la plus grande défaite de l’humanité.

« L’arche de l’Eternel allait derrière eux » (Josué 6.8). L’arche était le symbole de la présence de l’Éternel ; c’était ce qu’il y avait de plus sacré dans le culte en Israël. Notre force, c’est la présence de Dieu en nous. Nous sommes le temple de l’Esprit. Cette arche rassurait le peuple et elle a accompagné le peuple à chaque pas. Dieu est avec nous à chaque pas.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *