Sélectionner une page

Et les murailles s’écroulèrent (3)

Et les murailles s’écroulèrent (3)

Grain de sel

Josué 5.14

Et il répondit: Non, mais je suis le chef de l’armée de l’Éternel; j’arrive maintenant. Et Josué tomba la face contre terre, se prosterna, et lui dit: Qu’est-ce que mon Seigneur dit à son serviteur?

Pour gagner, il faut nous mettre aux ordres de notre Chef

Josué est le grand chef de la nation d’Israël et voici comment il répond : « Qu’est-ce que mon seigneur dit à son serviteur ? » (Josué 5.14). Il n’a rien à proposer ni à dire : il se soumet simplement. Certains chrétiens se permettent de donner des conseils et même des ordres à Dieu : « Seigneur, il faudrait que tu fasses comme ceci ou comme cela ! » Josué se met à l’entière disposition de Dieu et il dit tout de suite qu’il est à son service, comme tout bon serviteur.

« Seigneur ! Que veux-tu que je fasse ? » Ce furent les premières paroles que Paul dit à Jésus quand il le rencontra sur le chemin de Damas. Notre victoire dépend de notre obéissance et de notre soumission à notre Chef, Jésus.

« Ôte les souliers de tes pieds, car ce lieu sur lequel tu te tiens est saint. Et Josué fit ainsi ! » (Josué 5.15). Ce que nous avons de plus sale sur nous, ce sont nos chaussures, car ce sont elles qui foulent le sol. Elles se salissent au contact des chemins. Notre contact avec cette génération méchante et perverse nous souille. Nous avons besoin de mettre à nu, non nos pieds, mais notre cœur devant le Seigneur afin que nos motivations soient purifiées et qu’elles soient à la gloire de Dieu.

A présent Josué est prêt, son cœur est bien disposé en faveur de l’Éternel. Dieu va pouvoir l’utiliser pour renverser les murailles.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *