Sélectionner une page

Parole de Jésus sur la croix (4)

Parole de Jésus sur la croix (4)

Grain de sel

Marc 15.33-36

Quand vint la sixième heure, il y eut des ténèbres sur toute la terre, jusqu’à la neuvième heure. Et à la neuvième heure Jésus s’écria d’une voix forte: Éloï, Éloï, lamma sabachthani? C’est-à-dire: Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné? Et quelques-uns de ceux qui étaient présents, l’ayant entendu, disaient: Voilà qu’il appelle Élie. Et l’un d’eux courut, emplit une éponge de vinaigre, la mit au bout d’un roseau, et la lui présenta pour boire, en disant: Laissez; voyons si Élie viendra le descendre de la croix.

Quatrième parole de Jésus sur la croix

« À midi, il y eut des ténèbres sur tout le pays, jusqu’à trois heures de l’après-midi. Et à trois heures de l’après-midi, Jésus s’écria d’une voix forte:  » Eloï, Eloï, lama sabachthani?  » Ce qui signifie: Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné? Quelques uns de ceux qui étaient là, après l’avoir entendu, disaient:  » Voici qu’il appelle Elie.  » Et l’un d’eux courut remplir une éponge de vinaigre; il la fixa à un roseau et lui donna à boire en disant:  » Laissez, voyons si Elie viendra le descendre de là  » » (Marc 15.33-36).

Quel émouvant cri de détresse: rejeté par les hommes et abandonné de Dieu! Était-ce une impression ou une réalité?

Jésus s’est chargé non seulement d’une croix, en montant à Golgotha, mais aussi de tous les péchés: « Mais il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités; le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui… » (Ésaie 53.5). Dieu était en train de châtier nos péchés portés par Jésus sur cette croix. Notre Père céleste, trois fois saint, ne pouvait pas supporter la vue de tous ces péchés… alors Dieu le Père a détourné son regard de la croix! Quel horrible drame de vivre sans la présence de Dieu ne serait-ce qu’une heure!

Si nous ne sommes pas lavés par le sang de Jésus, si nous vivons dans nos péchés, réalisons que Dieu va détourner son regard de notre vie. Mais si nous confessons nos péchés au Seigneur, si nous acceptons le sang de Christ qui nous purifie de nos péchés, alors nous avons la garantie que la présence de Dieu nous accompagne tous les jours de notre vie.

Matthieu termine son Évangile par cette grande vérité: « Les onze disciples allèrent en Galilée, sur la montagne que Jésus avait désignée. Quand ils le virent, ils l’adorèrent… Jésus s’approcha et leur dit:  » … Allez, faites de toutes les nations des disciples… Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde  » » (Matthieu 28.16-20).

Nous, enfants de Dieu, nous avons deux grandes raisons de l’adorer:

1. Il a souffert sur la croix à notre place pour nos péchés.

2. Aujourd’hui, nous savons qu’il est tous les jours avec nous! Quelle grâce!

Nous comprenons mieux les souffrances de ceux qui iront en enfer: une absence totale de la présence de Dieu et une présence permanente du diable. Que ce sera terrible!

Et quel bonheur infini d’être un jour au ciel, avec Jésus présent dans toute sa gloire! Merci pour ce si grand salut!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *