Select Page

Job 22.24-25

Job 22.24-25

Job 22.24-25
Jette l’or dans la poussière, et l’or d’Ophir dans les rochers des torrents, Et le Tout-Puissant sera ton or, il sera pour toi et argent et trésors.

Chacun en conviendra, nous avons besoin d’argent pour vivre. Qui peut prétendre le contraire? Assurément, c’est à Dieu qu’appartiennent l’or et l’argent. Quel mal y a-t-il donc à se réjouir de ce que Sa main nous donne? Aucun, évidemment.

Prenons simplement garde de ne pas honorer le don plutôt que Celui qui donne! C’est ici que réside le grand danger! Ne faisons pas une idole de l’argent et des richesses! Ne nous laissons pas asservir par l’amour de l’argent! La Parole de Dieu déclare que là se trouve la racine de tous les maux! N’est-ce pas l’homme et son avidité qui sont à l’origine de bien des souffrances de notre monde? C’est une certitude, l’argent ne fait pas le bonheur. Certes, il nous confère un pouvoir d’achat. Toutefois, son influence sur nos vies s’arrête là. Quelle incidence l’argent peut-il avoir en ce qui concerne le bonheur éternel de nos âmes? Aucune, bien entendu! Peut-il racheter, dans la plus petite mesure, nos âmes salies par le péché? Le croire serait nous leurrer nous-mêmes!

« Que profiterait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il fait la perte de son âme? » demande le Seigneur. Bien sérieuse question, n’est-ce pas? La vérité est que seul le précieux sang de Jésus-Christ purifie de tout péché. À n’en pas douter, tout le reste n’est que vanité et poursuite du vent. La Bible l’affirme, là où est notre trésor, là aussi sera notre cœur! Serions-nous devenus fous au point de mettre nos affections dans les choses de la terre alors qu’elles ne font que passer? Quel est notre bien souverain sinon celui de pouvoir nous approcher librement du trône de la grâce?

Soyons sages, usons de ce que le Tout-Puissant nous donne avec actions de grâces. Réjouissons-nous de Sa bonté et de Sa grande libéralité! Néanmoins, reconnaissons par dessus tout que c’est Lui-même qui est notre or et notre argent! Fais de l’Éternel tes délices, Et il te donnera ce que ton cœur désire.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *