Select Page

Jean 3.5-6

Jean 3.5-6

Jean 3.5-6
Jésus répondit: En vérité, en vérité je te dis, que si un homme ne naît d’eau et d’esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’esprit est esprit.

La chair et le sang ne peuvent hériter du royaume de Dieu car rien de souillé ni rien de corrompu ne peut y entrer. Or, quelles sont les œuvres de la chair? Ce sont l’adultère, la fornication, l’impureté, la dissolution, l’idolâtrie, les enchantements, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, les envies, les meurtres, les ivrogneries, les débauches, et les choses semblables. Assurément, nous ne pouvons espérer obtenir la faveur de Dieu sur la base de telles œuvres. Il n’y a qu’une seule solution, il faut que nous naissions de nouveau.

« Impossible! » s’écrira quelqu’un. Certes, l’homme est incapable de cela. Toutefois, y a-t-il quelque chose qui soit difficile à Dieu? Non, sans nul doute. Tout est possible à Dieu! Soyons-en assurés, quiconque croit que Jésus est le Christ est né de Dieu. La Bible l’affirme avec autorité. La Parole de Dieu est la semence incorruptible par laquelle nous sommes régénérés grâce à l’action du Saint-Esprit. Celui-ci applique les vérités évangéliques dans nos cœurs et suscite en nous la foi en sorte que nous y croyions et que nous persévérions à garder le témoignage de Jésus-Christ! C’est notre Dieu qui, par Sa puissance, nous maintient dans la foi et nous garde pour le salut qu’Il a préparé. Dès alors, nous sommes de nouvelles créatures. Nous sommes créés en Jésus-Christ pour les bonnes œuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous y marchions! Nous ne sommes plus tenus de vivre selon la chair. Par l’Esprit, nous pouvons mortifier les actions du corps! Quel grand privilège!

Par conséquent, persévérons à suivre le Seigneur Jésus-Christ dans l’obéissance de la foi. Comptons toujours sur la grâce de Dieu! Certainement, Il est fidèle! Il gardera en nous le bon dépôt qu’Il a, un jour, déposé dans nos cœurs!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *