Select Page

Marc 9.23-24

Marc 9.23-24

Marc 9.23-24
Jésus lui dit: Si tu peux croire, toutes choses sont possibles pour celui qui croit. Aussitôt le père de l’enfant s’écriant, dit avec larmes: Je crois, Seigneur, aide-moi dans mon incrédulité.

Notre Dieu a domination sur tous les royaumes. Elle dure d’âge en âge et de génération en génération. Assurément, Son pouvoir et Son autorité ne sont bornés par aucune limite. Que pourrait-il y avoir de difficile pour Celui qui a créé les cieux et la terre par Sa seule puissance? Soyons-en assurés, ce qui nous parait le plus insurmontable est comme un rien pour notre Créateur. Il a le pouvoir de s’assujettir toutes choses et Il appelle les choses qui ne sont pas comme si elles étaient! De même, nos maladies les plus graves, les circonstances et les situations les plus inextricables sont pour Lui autant de broutilles qu’Il peut renverser d’un seul mot!

Voici ce que Jésus-Christ, le Seigneur, a promis aux Siens: « En vérité, en vérité je vous dis, que tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera. » N’est-ce pas une formidable promesse? Personne ne peut le nier! Pourtant, il est un frein qui, bien souvent, nous empêche malheureusement d’y goûter: notre incrédulité et notre lenteur à croire les Écritures. N’est-ce pas désespérant? N’est-ce pas humiliant de constater combien notre cœur est tortueux? Combien de fois notre cœur n’a-t-il pas chancelé pour faire place au doute? Combien de fois ne s’est-il pas rempli de ténèbres alors que nos yeux se fixent sur nos problèmes plutôt que sur le Berger? Quelle misère!

Pour autant, ne nous laissons pas décourager et entraîner dans le désespoir. Le Seigneur est bon. Le Seigneur est plein de miséricorde et de compassion. Humblement, remettons-nous en à Lui. Faisons-Lui part de nos difficultés et de notre détresse. Assurément, le Seigneur n’a pas changé. Il est le même hier, aujourd’hui et éternellement. C’est pourquoi, avec confiance approchons-nous de Lui. Écrions-nous, comme le fit autrefois cet homme désespéré, et demandons grâce au Seigneur par cette confession: « Je crois, Seigneur, aide-moi dans mon incrédulité »!

Sans nul doute, Il ne manquera pas de nous secourir!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *