Select Page

Un nouveau départ avec le Seigneur!

Un nouveau départ avec le Seigneur!

« Car je sais les pensées que je forme pour vous, dit l’Éternel, pensées de paix et non d’adversité, pour vous donner un avenir et une espérance. »
Jérémie 29.11

La maman de Léa est italienne. À son arrivée en France, elle est déracinée et perdue, ne sachant pas un mot de français. L’adaptation est difficile ; jeune mariée, elle ne tarde pas à avoir des enfants, beaucoup d’enfants… Une fille chaque année, et cela pendant neuf ans ! Son mari est frustré de n’avoir que des filles. Il n’a pas la fibre paternelle et il est alcoolique, à tel point qu’on lui retire ses filles pour les placer à la DDASS.

Comme ses sœurs, Léa se retrouve donc dans une institution religieuse où elle n’a pas une enfance très heureuse. Souvent, on la désigne par un numéro et pas par son prénom ! Mais elle y est correctement élevée et elle y grandit en sécurité.

Pendant les vacances, elle va en famille d’accueil et toute petite, elle y rencontre son futur mari. Elle l’épouse à dix-neuf ans et elle a une petite fille, Laetitia. Hélas, sa belle-mère pratique l’occultisme et à cause de ses pratiques, à 26 ans, son mari se pend. Treize jours plus tard, le frère de son mari se pend aussi à l’âge de 20 ans !

Léa travaille pour gagner sa vie et celle de sa petite fille. Des amis communs, soucieux de la voir triste et déprimée, lui présentent alors Martin. Elle le fréquente et ne tarde pas à être enceinte, mais Martin, furieux, veut qu’elle avorte ! « Jamais ! » dit-elle. Elle tient bon et met au monde un petit Thomas, mais cette lutte pour garder son enfant et l’incompréhension de Martin la rendent plus triste que jamais.

C’est alors qu’en allant conduire sa fille à l’école, elle croise dans la rue Delphine, une dame de 82 ans, qui lui demande gentiment :

« Ça va ? »
« Non, pas du tout ! » répond Léa.
« Jésus peut vous faire du bien ! »

Léa est un peu méfiante : cette dame semble digne de confiance, mais ne fait-elle pas partie d’une secte ? Elle change de chemin pour aller conduire sa fille à l’école… Mais très souvent, elle croise de nouveau Delphine. Cette femme est si amicale que peu à peu, Léa se confie à elle.

« Je vais prier pour vous ! » promet Delphine. Dès lors, la vie de Léa s’améliore. Elle est moins triste. Il se produit en elle quelque chose d’inexplicable.

Léa finit un jour par accompagner Delphine à l’église et là, elle ne tarde pas à ouvrir son cœur à Jésus.

Mais quand elle rentre chez elle, Martin se montre violent. Il lui arrache sa Bible des mains et veut aller à l’église faire du scandale. Les relations sont si tendues que peu après, Léa doit se séparer de lui et chercher du travail.

Peu de temps après, Delphine – qui n’avait pas confié à Léa qu’elle était gravement malade – meurt, après lui avoir dit tendrement : « Tu seras une pierre vivante dans l’église : tu prendras ma place ! »

Pendant quinze ans, Léa élève ses enfants seule. Le Seigneur pourvoit aux besoins de la petite famille : jamais elle ne reste sans travail !

Aujourd’hui, ses enfants sont adultes et aiment le Seigneur. Léa s’est remariée à un chrétien et tous deux ont de beaux projets d’avenir… en Italie, pays de sa maman. Jésus lui a redonné un avenir et de l’espérance, comme il le fait toujours quand on se tourne vers lui !

[Témoignage de Léa]


Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *