Select Page

Continuer de courir

Psaumes 31.24
Demeurez fermes, et que votre coeur se fortifie, vous tous qui vous attendez à l’Éternel!

La Parole de Dieu compare la vie chrétienne à une course (Actes 20:24) à laquelle nous sommes appelés à prendre part. Nous sommes exhortés à courir avec constance dans cette arène (Hébreux 12:1) afin de remporter le prix de la course, à savoir le salut de nos âmes (1 Pierre 1:9)! Il est donc indispensable de persévérer jusqu’au bout à suivre le Seigneur Jésus-Christ et à garder Son témoignage (Marc 13:13)! En effet, que nous servirait de recevoir la Parole du Seigneur pour un temps (Luc 8:13) pour ensuite faire marche arrière et renoncer à Le suivre, nous laissant ainsi dans une condition pire que la première (2 Pierre 2:20)? Les Écritures Saintes déclarent que la fin d’une chose vaut mieux que son commencement (Ecclésiaste 7:8)! Pourtant, qui peut dire qu’il n’a jamais été en proie au découragement et à vouloir déclarer forfait lorsque l’âme est dans l’angoisse, le corps est fatigué ou encore simplement lorsqu’en entendant les bruits du monde, notre frayeur est telle qu’avec lui nous sommes tentés de dire qu’il n’y a plus d’espoir?

Cependant, ayant connu la vérité, quelle folie ne serait-ce pas que de s’en détourner, nous éloignant ainsi par la même occasion de Celui qui a les paroles de la vie éternelle (Jean 6:68)! Béni soit le Seigneur de ce qu’Il ne nous laisse pas seul cheminer dans cette voie resserrée (Matthieu 7:14)! Bien au contraire, la Bible déclare que Jésus-Christ, notre Sauveur (Tite 1:4), est notre Bon Berger (Jean 10:14) et qu’Il donne à ceux qui Le suivent et s’attendent à Lui la lumière de la vie (Jean 8:12) afin que nous ne craignions aucun mal alors même que nous traverserions la vallée de l’ombre de la mort (Psaumes 23:4)! De plus, il est écrit que la fidélité de Dieu va jusques aux nues (Psaumes 57:10) et c’est pourquoi, nous pouvons avoir l’assurance qu’Il amènera à la perfection toute oeuvre qu’Il a commencé d’entreprendre (Philippiens 1:6)! Le Seigneur Jésus-Christ a, par ailleurs, Lui-même déclaré que nul ne saurait ravir de Sa main ne serait-ce qu’une seule de Ses brebis (Jean 10:28)! L’espérance qui est en nous n’est donc pas basée sur notre propre capacité à faire quoi que ce soit mais réellement sur la Fidélité de notre Dieu (2 Thessaloniciens 3:3) qui fait concourir toutes choses au bien de ceux qui L’aiment et qui sont appelés selon Son dessein (Romains 8:28)! En effet, il est écrit que le salut vient de l’Éternel (Apocalypse 7:10) mais également que nous sommes gardés par la foi, dans la puissance de Dieu, pour le salut (1 Pierre 1:5)!

C’est pourquoi, nous qui espérons dans le Nom de Jésus-Christ (Matthieu 12:21) et qui nous attendons à Lui, nous sommes exhortés à nous fortifier dans le Seigneur (Ephésiens 6:10), à croître dans Sa grâce ainsi que dans Sa connaissance (2 Pierre 3:18) de manière à ce qu’ayant connu et cru l’Amour de Dieu (1 Jean 4:16), toutes craintes soient bannies de nos coeurs en sorte que nous puissions en tous temps et en toutes circonstances nous réjouir dans le Seigneur (Philippiens 4:3)!

Puisse donc notre Père, dans Sa grâce, faire fructifier toujours davantage notre foi en Son Fils Jésus-Christ (Marc 1:1) afin qu’en toutes occasions nos regards se tournent vers Lui de manière à ce que Sa Paix qui surpasse toute intelligence remplisse nos coeurs (Philippiens 4:7) et qu’ainsi, nos visages puissent rayonner de la joie de nous savoir aimés de notre Créateur en sorte que les gens du dehors le voient et puissent, par le témoignage de Jésus-Christ en nous, être à leur tour engendrés dans la vie! Gloire à Dieu!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *