Select Page

Romains 5.8-9

Romains 5.8-9

Romains 5.8-9
Mais Dieu fait éclater son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. Étant donc maintenant justifiés par son sang, à plus forte raison serons-nous sauvés par lui de la colère de Dieu.

Indéniablement, lorsque tout va mal, la tentation est grande de se laisser aller à décrier Dieu et Son amour. Qui plus est, bien loin de nous en dissuader, le monde nous y invite même allègrement! Un célèbre cantique parle ainsi: « Tel que je suis, bien vacillant, en proie au doute à chaque instant, lutte au dehors et crainte au dedans, Agneau de Dieu, je viens, je viens! » Manifestement, ces quelques mots résument si bien la détresse de celui, ou celle, qui est éprouvé. Il lui semble perdre pied. À cet instant, pour lui, il ne reste rien que d’épaisses ténèbres pour l’environner. Tout parait sombre et désespéré. Les moqueurs accourent maintenant pour lui apporter quelque vaine consolation. « Où est ton Dieu? » l’interpellent-ils avec satisfaction. Ainsi, ils mettent le comble à son affliction.

Néanmoins, notre Dieu ne change pas. Quelles que soient les circonstances, quoi qu’en disent les contradicteurs, Il reste toujours le même. Voici, Dieu fait éclater Son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. Cette parole est vraie, toujours vraie. Que nous soyons en santé, ou non, elle est vraie. Que nous soyons riches, ou pauvres, elle est vraie. Que nous soyons affligés, ou non, elle est vraie. Oui, Dieu nous aime. Sa Parole l’affirme avec autorité. C’est pourquoi, ne permettons pas au doute de nous faire chanceler. Ne nous fions pas à ce nos yeux voient, à ce que nos sentiments nous dictent mais uniquement à la vérité de Dieu. Elle ne nous trompera jamais.

Ne n’oublions jamais, le juste vivra par la foi. C’est un fait, ce combat est grand. Cependant, c’est une certitude, l’issue en est heureuse! Non, ni la mort, ni la vie, ni les anges, ni les principautés, ni les puissances, ni les choses présentes, ni les choses à venir, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature, ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *