Select Page

Romains 12.20

Romains 12.20

Romains 12.20
Si donc ton ennemi a faim, donne-lui à manger; s’il a soif, donne-lui à boire; car en faisant cela, tu lui amasseras des charbons de feu sur la tête.

Voici, la vengeance et la rétribution appartiennent à Dieu. Quand bien même nous serions bousculés et blessés, veillons à ne pas nous faire justice nous-mêmes. Sans nul doute, il ne s’agit pas de la volonté de Dieu à notre égard. Bien au contraire! Rappelons-nous, alors que le Seigneur Jésus agonisait au bois de la croix, Il s’écria: « Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font. » Quelle parole extraordinaire, n’est-ce pas? N’était-Il pas le Fils de Dieu? N’était-Il pas victime de la plus grande des injustices? Personne ne peut le contredire. Pourtant, Il s’en est remis à Celui qui juge justement. Quel exemple!

Il est évident que le disciple n’est pas plus que son Maître. La voie est ouverte, à nous de la suivre désormais. Pour nous, notre part est de prier, même pour nos ennemis, et à user de miséricorde envers eux. Certainement, cela est très difficile et sans doute même impossible humainement parlant. Néanmoins, si nous demeurons dans l’Amour de Jésus, s’Il vit dans nos cœurs par la foi, croyons-le, nous en trouverons la force et les ressources.

Autrefois, nous étions ennemis par nos pensées et nos mauvaises œuvres. Aujourd’hui, par la foi dans le Nom de Jésus-Christ, nous avons été rapprochés, gratuitement justifiés et nos péchés ont été pardonnés. N’est-ce pas ce que nous désirons pour tous les hommes? Tout bien réfléchi, pourrions-nous souhaiter les peines éternelles même à notre pire ennemi? Cependant, nous le savons, telle sera leur fin s’ils s’obstinent à rejeter le Fils de Dieu.

Par conséquent, conscients de l’enjeu, pardonnons comme nous avons été pardonnés en Christ, ne cherchons pas le malheur de ceux qui nous oppressent. Intercédons en leur faveur auprès de notre Dieu. Qui sait s’Il ne sera pas fléchi par nos prières? Peut-être leur donnera-t-Il la repentance pour avoir la vie! Peut-être finiront-ils par s’abandonner aux pieds du Sauveur! Assurément, nous ne pouvons espérer une fin plus heureuse!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *