Sélectionner une page

Exode 33.17

Exode 33.17

Exode 33.17
Et l’Éternel dit à Moïse: Je ferai aussi ce que tu dis; car tu as trouvé grâce à mes yeux, et je te connais par ton nom.

Trouver grâce aux yeux de Dieu. Être connu de Lui. Y a-t-il un bien qui puisse être plus désirable? Admettons un instant que nous possédions tout ce que le monde peut offrir mais que nous soyons totalement ignorants en ce qui concerne les pensées de Dieu à notre égard. Réellement, serions-nous heureux ainsi? De quel profit nous seraient toutes les richesses mondaines si nos cœurs n’éprouvaient que troubles et angoisses? Certainement, peu, avec la crainte de l’Éternel, vaut mieux qu’un grand trésor, avec lequel il y a du trouble! N’envions pas les richesses des riches. Si nous sommes riches, soyons sages et ne nous en glorifions pas. Si nous sommes pauvres, ne nous affligeons pourtant pas de notre pauvreté apparente. Qu’il nous revienne simplement en mémoire que nous avons tout pleinement dans le Seigneur Jésus-Christ!

Assurément, il n’y a devant Dieu aucune considération pour les apparences, ni pour les trésors que les hommes ont amassés sur la terre. Non, une seule chose compte: notre attitude vis-à-vis du témoignage que Dieu a rendu à Son Fils. En définitive, absolument rien d’autre n’a de réelle importance. Qui a le Fils, a la vie, qui n’a pas le Fils de Dieu n’a point la vie. Sans Lui, même riches à millions, nous n’avons absolument rien et nous sommes les plus misérables des hommes. Quelqu’un doute de ceci? Jugez plutôt! Par Lui, nous sommes rapprochés de Dieu. Par Lui, nous sommes réconciliés avec Dieu. Par la foi en Jésus-Christ, nous trouvons grâce devant Dieu. Par la foi en Jésus-Christ, nous devenons enfants de Dieu! A-t-on besoin de davantage pour être convaincus?

Être intégré dans la Maison de Dieu et avoir l’assurance de Son Amour, n’est-ce pas le plus grand trésor qu’un homme puisse posséder? N’est-ce pas un privilège incomparable? Oui, sans aucun doute! Par conséquent, lorsque le monde nous tentera par la séduction du péché, fortifions-nous, et que cette pensée nous tienne lieu de consolation!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *