Select Page

Deutéronome 4.2

Deutéronome 4.2

Deutéronome 4.2
Vous n’ajouterez rien à la parole que je vous prescris, et vous n’en diminuerez rien; afin d’observer les commandements de l’Éternel, votre Dieu, que je vous prescris.

La loi de l’Éternel est parfaite. Oui, la Parole de Dieu est épurée, éprouvée. Naturellement, il n’y a rien à y ajouter ni à en retrancher. C’est sûr, toute modification dénaturerait et profanerait le précieux conseil de Dieu. Aussi, les plus sévères menaces sont exprimées à l’encontre de ceux qui seraient tentés de le faire. Après tout, c’est un sérieux péché! Ceux-là priveraient tout bonnement leur prochain de la vérité; y a-t-il rien qui soit plus grave?

Quelle catastrophe ce serait si l’homme méchant parvenait maintenant à porter atteinte à l’intégrité du témoignage inspiré! S’il réussissait à pervertir la Parole de Dieu, l’humanité tout entière serait irrémédiablement plongée dans les ténèbres. Et pour cause, il n’y aurait plus aucune lumière, plus de réelle connaissance de Dieu. La Parole, autrefois plus tranchante qu’une épée à double tranchant, ne serait plus guère qu’une lame émoussée. Édulcorée par les fantaisies, les rêveries, d’hommes sans scrupule, son impact, percutant et retentissant d’hier, deviendrait soudain anecdotique et sans éclat. À ce stade, impossible de discerner la volonté de Dieu ni d’avoir l’intelligence de Ses desseins. Dès lors, l’âme troublée, en quête de repos, se trouverait totalement désemparée. Tel homme chercherait mais ne pourrait trouver, il demanderait mais ne recevrait pas, il heurterait la porte mais personne ne lui ouvrirait jamais. Quelle vision effroyable!

Rassurons-nous, Dieu veille sur Sa Parole pour l’accomplir. Néanmoins, la prudence s’impose aux fidèles! Aucune légèreté n’est permise ici, l’enjeu est bien trop important! Beaucoup de doctrines nées d’hier, séduisantes autant que pernicieuses, pullulent et corrompent les âmes mal affermies. L’importance de s’enquérir des sentiers d’autrefois s’avère donc vital pour distinguer lequel est le bon. De toute évidence, qui prend des libertés avec les Écritures le fait pour son propre malheur.

Pour nous, ne travestissons pas les ordonnances du Seigneur. Non, soyons fidèles et intègres. Certainement, il nous en arrivera du bien. Avant longtemps, nous ferons la plus belle de toutes les rencontres, celle de la Parole faite chair: Jésus-Christ!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *