Select Page

Psaumes 107.28-31

Psaumes 107.28-31

Psaumes 107.28-31
Alors ils ont crié à l’Éternel dans leur détresse, et il les a retirés de leurs angoisses. Il arrête la tempête, la changeant en calme, et les ondes se taisent. Ils se réjouissent de ce qu’elles sont calmées; et il les conduit au port qu’ils désiraient. Qu’ils célèbrent la bonté de l’Éternel, et ses merveilles envers les fils des hommes!

Le psalmiste s’est écrié: « Loué soit l’Éternel! et je suis délivré de mes ennemis. » Quel encouragement pour nous qui cheminons sur la terre! Il est bien vrai, nous n’avons aucun endroit ici-bas où poser notre tête. Nous n’avons aucune ressource en nous pour vaincre ce monde. Les tentations sont si nombreuses et nos âmes sont assiégées tous les jours. Peut-être avons-nous quelquefois le sentiment d’être au bord du précipice ou d’être encerclés par de nombreux adversaires qui cherchent notre vie. Les ennemis guettent et disent: « Point de salut pour lui auprès de Dieu! »

Ô âme fatiguée et chargée, ne t’abandonne pas aux sirènes si séduisantes du découragement. C’est un piège! C’est le temps de persévérer et de t’attendre à ton Dieu. Il est fidèle! Souviens-toi, le secours vient de l’Éternel! Alors que le peuple de Dieu était dans la détresse, il s’est écrié: « Car il n’y a point de force en nous devant cette grande multitude qui vient contre nous, et nous ne savons que faire; mais nos yeux sont sur toi. » Adoptons nous aussi cette attitude!

N’en doutons pas, les provisions de la grâce de Dieu sont abondantes et inépuisables. De plus, les Écritures l’affirment sans détour, nous avons tout pleinement en notre Seigneur Jésus-Christ. Quels que soient les tracas qui nous entraînent sur le chemin de la lassitude et de la résignation, prenons courage et regardons vers Lui!

D’ailleurs, soyons-en conscients, sans Son secours, il est impossible de vaincre. Aussi, le Seigneur nous interpelle-t-Il et dit: « Venez à moi vous tous qui êtes fatigués et chargés et je vous soulagerai. » Veillons soigneusement à ce que notre confiance ne soit pas placée dans la chair, dans nos propres capacités. Nous serions défaits sans ménagement. Nous ne l’ignorons pas, l’adversaire rôde tel un lion rugissant. Que notre attente soit, au contraire, dans le Seigneur. Apprenons-le pour notre plus grand profit, Dieu nous fait toujours triompher en Christ!

En réalité, il ne nous reste maintenant plus qu’à déclarer avec reconnaissance: « Non point à nous, Éternel, non point à nous, mais à ton nom donne gloire, à cause de ta bonté, à cause de ta vérité. » Non, n’attendons plus, célébrons la bonté de l’Éternel, et ses merveilles envers les fils des hommes!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *