Select Page

Luc 3.21-22

Luc 3.21-22

Luc 3.21-22
Or, comme tout le peuple se faisait baptiser, Jésus fut aussi baptisé; et pendant qu’il priait, le ciel s’ouvrit, Et le Saint-Esprit descendit sur lui sous une forme corporelle, comme une colombe; et il vint une voix du ciel, qui dit: Tu es mon Fils bien-aimé, en qui j’ai pris plaisir.

Ne nous y trompons pas, seul Jésus est l’Objet de l’amour du Père! Qui pourrait prétendre gagner la faveur de Dieu par sa propre justice? Tous les hommes ne sont-ils pas pervertis et souillés par le péché? Le témoignage biblique est formel et ne laisse place à aucune équivoque à ce sujet. Ne nous leurrons pas, ne laissons pas nos cœurs s’enfler d’orgueil, nous ne sommes pas plus justes que notre prochain. Oui, sans l’ombre d’un doute, le péché nous a aussi atteint et, par conséquent, le seul salaire que nous méritons, c’est la mort.

Pourquoi croyons-nous pouvoir nous approcher de Dieu? Pourquoi croyons-nous que Dieu nous traite avec bienveillance et nous reçoit en grâce? Ne faisons pas fausse route, ce n’est pas par égard pour nous que nous jouissons de cette faveur extraordinaire! Nos bonnes actions n’y sont pour rien, pas plus que notre bonne moralité! Rappelons-nous toujours que c’est en Son Fils que Dieu prend plaisir, en personne d’autre! Si nous pouvons librement nous approcher du trône de la grâce et nous tenir devant Dieu, c’est uniquement parce que nous avons foi dans le Nom du Seigneur Jésus. Nous croyons qu’Il a payé notre dette en offrant Sa vie à la croix comme rançon. C’est en vertu de la justice du Christ dont le Seigneur nous revêt que nous nous approchons. Par la foi, nous nous l’approprions!

Autrement, n’en doutons pas, tous autant que nous sommes, nous serions comptés parmi les ennemis de Dieu et l’accès auprès de Lui nous serait évidemment interdit! Sans la foi en Jésus-Christ, nous sommes dépouillés et nus devant Dieu! Aussi, la Bible déclare qu’il est impossible d’être agréable à Dieu sans la foi. Nous en comprenons désormais la raison! Il ne peut y avoir de témoignage plus éloquent. Conscients de toutes ces choses, n’ayons de cesse de nous réjouir dans le Seigneur! Grâce à Lui, nous possédons une espérance, une espérance vivante! Sans nul doute, c’est par le Fils que nous vivons!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *