Select Page

Les manifestations du Saint-Esprit à Noël

Les manifestations du Saint-Esprit à Noël

Grain de sel

Luc 1.15

Car il sera grand devant le Seigneur; il ne boira ni vin, ni boisson forte, et il sera rempli du Saint-Esprit dès le sein de sa mère […]

Pour nous, Noël est la venue de Jésus, Fils de Dieu, sur la terre, à tel point que nous oublions parfois que la troisième personne de la Trinité, le Saint-Esprit, a soufflé avec une grande puissance à cette occasion…

? Luc 1.15 : « [Jean-Baptiste] sera rempli de l’Esprit-Saint dès le sein de sa mère. »
À cette époque, être rempli de l’Esprit était une grâce extraordinaire, exceptionnelle, mais aujourd’hui, selon la prophétie du prophète Joël, nous pouvons tous recevoir cette bénédiction. Sommes-nous conscients de ce privilège ? C’était très important pour Jean-Baptiste, qui devait comparaître devant le roi Hérode ; c’est tout aussi essentiel pour nous qui devons faire face à de grands défis dans la société où nous vivons.

? Luc 1.35 : Gabriel annonce à Marie que le Saint-Esprit la couvrira de son ombre. On comprend les réticences de cette jeune fille ! Et pourtant, elle a accepté d’être l’instrument du Seigneur. Avons-nous, nous aussi, cette disposition d’esprit, même si cela perturbe parfois notre confort ?

? Luc 1.41 : Jean-Baptiste a tressailli dans le sein d’Élisabeth, et elle a été remplie du Saint-Esprit. Et pourtant, on ne voyait pas encore que Marie était enceinte ! C’est l’Esprit-Saint qui l’a révélé à Élisabeth, comme le prouvent les paroles qu’elle a prononcées ensuite.

? Luc 1.46 : le magnifique cantique de Marie est prophétique.

? Luc 1.67 : Zacharie, à son tour, prophétise sous l’inspiration de l’Esprit.

? Luc 2.25 : Siméon prend dans ses bras l’enfant Jésus et s’écrie, sans que personne le lui ait dit : « Mes yeux ont vu ton salut. » À travers ce bébé, il discerne le Messie promis.

Toutes ces personnes étaient comme vous et moi, mais elles ont accepté d’être des réceptacles de l’Esprit.

Aujourd’hui encore, le Seigneur cherche des hommes et des femmes par lesquels il pourra bénir notre monde en souffrance ! En cette période de Noël, lui répondrons-nous : « Me voici, prêt à faire ta volonté ? » C’est le cadeau qu’il réclame !

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *