Select Page

Un poème d’amour pour le Seigneur

Un poème d’amour pour le Seigneur

« Cantique de Maaloth. J’élève mes yeux vers les montagnes d’où me viendra le secours. Mon secours vient de l’Éternel, qui a fait les cieux et la terre. Il ne permettra pas que ton pied chancelle; celui qui te garde ne sommeillera point. »
Psaumes 121.1-3

Née dans une famille chrétienne, j’ai fait mes premiers pas d’enfant à l’église, encouragée et entourée par le tendre amour de mes parents.

Petite fille, je m’émerveillais de découvrir l’histoire de la Bible à l’école du dimanche. C’étaient de merveilleux récits.
Mais quelques années plus tard, ma famille et moi avons quitté l’église.

Ainsi, j’ai grandi pendant des années sans église, et j’ai peu à peu cessé de lire la Bible. Dans mon cœur, j’avais gardé la prière. Cependant, peu à peu, cette flamme s’est ternie. Mon âme n’était plus nourrie par la Parole de Vie, La Bible. Ma main s’éloignait de celle de Dieu.

Puis ce fut l’adolescence, une période de quête, de construction, d’incertitude, de solitude, de rejet, de vide intérieur…
Un peu plus tard, j’ai eu soif d’être aimée. Je cherchais  l’amour, le vrai, l’authentique, mais je me suis égarée…Mon vide n’avait pas pour autant été comblé.

J’ai cheminé à travers les plaines et les sentiers battus,
Comme une âme en peine, je me sentais perdue,
J’ai cherché, cherché sur toutes les étendues, la raison de ma peine,
dans mes sentiers battus.
Vers toi Seigneur j’ai crié, pleuré, cherché  et tu m’as répondu.
Tu m’as touchée au plus profond de mon âme, à travers ce chant.
Je lève les yeux vers les montagnes,
D’où me viendra le secours
Le secours me vient de l’Éternel
Qui a fait les cieux et la terre
Il ne dort ni ne sommeille, celui qui garde Israël
L’Éternel me gardera
Il ne dort, ni ne sommeille, il gardera mon pied de tout mal
L’Éternel gardera mon âme. (Psaume 121.1-3)
O Éternel, ce que tu fais est prodigieux. Tes œuvres sont belles.
Tu as déchiré le voile de mes yeux  et ôté l’obscurité de mon cœur.
En me touchant par ta Parole de Vie et de Vérité,
Tu as changé mes larmes de peine en éclats de joie,
Tu as opéré en moi la délivrance et m’a conduit vers le chemin de la confiance et de l’espérance.
Tout effacer, recommencer, abandonner entre tes mains,
Vers toi Seigneur, j’ai crié.
Alors tu m’as révélé le chemin de la croix, celui de ton prix payé, en te sacrifiant à Golgotha pour le pardon de mes péchés.
Et je suis venue vers Toi, telle que je suis, avec toutes mes imperfections
Par ta parole, tu m’enseignes
Par la prière, tu me vivifies
Par ton sacrifice à la croix, tu as donné ta vie pour moi
Ainsi j’ai mesuré combien tu m’aimais et tu voulais me sauver.
Tu m’as fait comprendre que pendant mes années d’errances, c’était toi que je cherchais, que l’amour véritable, toi seul pouvais me le donner.
Sans toi, je ne suis rien,
J’ai choisi de m’engager avec toi, sur le chemin de la justice et de la vie éternelle.

[Témoignage de Myriam]


Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *