Select Page

Galates 2.20

Galates 2.20

Galates 2.20
Je suis crucifié avec Christ, et si je vis, ce n’est plus moi, mais c’est Christ qui vit en moi; et si je vis encore dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu qui m’a aimé, et qui s’est donné lui-même pour moi.

Où est notre paix, où est notre assurance? Ne se trouvent-elles pas uniquement en Jésus-Christ? Si nous avons été convaincus de péché, certainement nous ne manquerons pas de le reconnaître. Si nous avons connus que devant Dieu nous sommes privés de toute justice, nous ne pouvons qu’acquiescer! Où irions-nous? Le Seigneur n’est-Il pas le seul qui ait les paroles de la vie éternelle? Incontestablement, il n’y a nulle autre endroit où nous pouvons trouver le repos qu’auprès de Lui.

À la croix, le Fils de Dieu a payé la rançon pour nos péchés. Le châtiment que nous méritions est tombé sur Lui. Christ est mort, c’est bien vrai. Néanmoins, l’histoire ne s’arrête pas là! Aujourd’hui, Il est ressuscité, Il est à la droite de Dieu, et Il intercède pour nous! Oui, Dieu a ramené d’entre les morts le souverain Pasteur des brebis! Puisque le Seigneur Jésus a opéré par Lui-même la purification de nos péchés, qui nous condamnera si nous demeurons en Lui?

Toutefois, pour vivre dans la grâce de Dieu, nous devons admettre que nous en avons besoin. Nous devons admettre que nous sommes perdus sans elle. Cette grâce dont nous avons besoin ne se trouve qu’en Jésus-Christ. Evidemment, pour avoir part à Sa vie, nous devons nécessairement renoncer à la notre. Sans l’ombre d’un doute, c’est en la mort de Jésus-Christ que nous avons été baptisés. Là, nous avons confessé la mort du vieil homme, il a été crucifié avec le Seigneur. Nous ne vivons plus pour nous, pour satisfaire nos désirs et nos passions. Non, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même, nous aussi, nous marchons désormais dans une vie nouvelle! Comme l’apôtre, nous pouvons déclarer: « Ce n’est plus moi, mais c’est Christ qui vit en moi »! Quelle grande délivrance, n’est-ce pas? Autrefois, nous étions sans force et sans secours, mourant dans nos péchés. Aujourd’hui, tout est différent. Certes, le combat est toujours rude. Seulement, puisque nous vivons dans la foi au Fils de Dieu, là où nous accumulions échec sur échec, nous pouvons désormais entrer dans une pleine victoire! C’est une certitude, si nous sommes morts avec le Seigneur, nous vivrons aussi avec Lui!

Vous aussi tout de même faites votre compte que vous êtes morts au péché, mais vivants à Dieu en Jésus-Christ notre Seigneur!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *