Select Page

1 Thessaloniciens 1.9-10

1 Thessaloniciens 1.9-10

1 Thessaloniciens 1.9-10
Car ils racontent eux-mêmes quel accès nous avons eu auprès de vous, et comment vous vous êtes convertis des idoles à Dieu, pour servir le Dieu vivant et vrai, Et pour attendre des cieux son Fils, qu’il a ressuscité des morts, Jésus, qui nous délivre de la colère à venir.

Que revient-il à l’homme de servir des dieux de bois et de pierre? Soyons lucides, ils ne peuvent secourir personne. Pourtant, force est de constater que le monde s’obstine et continue opiniâtrement à les révérer avec un zèle sans cesse renouvelé. Qui se met en peine pour son âme? Qui s’inquiète de sa destinée éternelle? Nous devons l’admettre, ces questions, pourtant essentielles, paraissent fort éloignées des préoccupations de nos contemporains. La puissance, les richesses, les plaisirs, ou encore la gloire de ce siècle, voilà ce qui en intéressent plusieurs. Les hommes amassent dans leurs greniers. Pour tenter de gagner le monde, ils ne regardent pas à la dépense. Loin de là, dans cette perspective, ils capitalisent tout ce qu’ils ont, toutes leurs forces et toute leur énergie. Néanmoins, le fait est qu’ils ne parviennent jamais au contentement. Leur insatiable convoitise les excite à désirer encore et toujours davantage!

Indiscutablement, les idoles rendent esclaves les hommes qui les servent et les mènent droit à la ruine. Après leur avoir tout consacré pour les satisfaire, quelle récompense en auront-ils sinon de la confusion? Puisqu’ils ne se sont pas souciés du bien de leur âme, où sera maintenant leur salut? Il faut se rendre à l’évidence, les richesses pas plus que les philosophies de ce monde ne peuvent procurer le salut à l’âme.

« Mais alors, comment y parvenir? » demandera peut-être quelqu’un. La réponse est la suivante: le salut vient de l’Éternel. Oui, c’est vers notre Dieu qu’il faut regarder! Lui est le Dieu vivant et vrai qui nous montre la voie à suivre. Il a rendu ce Chemin explicite lorsque, à propos de Son Fils Jésus, Il a déclaré aux hommes: « Ecoutez-Le. » Entendons-le, le Seigneur est Celui qui délivre de la colère à venir. Jésus-Christ est Celui qui sauve! Désormais, puisqu’une si grande espérance nous est proposée en Christ, il ne reste plus qu’une chose à faire. Sans plus tarder et sans aucun regret, renonçons à toutes les vanités de ce monde pour obéir fidèlement au Fils de Dieu! Véritablement, nous nous en trouverons bien!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *