Select Page

Esaïe 28.23-26

Esaïe 28.23-26

Esaïe 28.23-26
Prêtez l’oreille, écoutez ma voix; soyez attentifs, écoutez ma parole! Le laboureur qui veut semer, laboure-t-il toujours? Est-il toujours à ouvrir et à herser son terrain? Quand il en a aplani la surface, n’y répand-il pas l’anet, n’y sème-t-il pas le cumin? Ne met-il pas le froment par rangées, l’orge à la place marquée, et l’épeautre sur les bords? Son Dieu lui enseigne la règle à suivre, et l’instruit.

Chacun fait selon qu’il le trouve bon. Sans doute, ainsi pourrait se résumer sommairement l’idéal vers lequel le monde veut tendre. L’homme veut être libre et indépendant. En somme, il veut faire tout ce qu’il lui plait. Quelques-uns le déclarent même ouvertement, ils estiment être « sans Dieu ni loi ». Toutefois, est-ce vraiment la liberté, et trouve-t-on réellement le bonheur à vivre dans le dérèglement? Visiblement, non. À coup sûr, un simple coup d’œil autour de soi finira de nous en convaincre, si besoin en était. Le peuple est misérable et errant, comme un troupeau de brebis qui n’ont pas de berger.

Pourtant, il a plu à Dieu de placer l’humanité sous la conduite du bon Berger. Il a donné Son propre Fils pour montrer aux pécheurs le chemin du salut et pour les y accompagner. Ne fait-on pas grand mal à nos âmes en repoussant le témoignage de Jésus-Christ? En réalité, l’homme ne peut souffrir plus grande perte que celle-ci. Oui, en rejetant la lumière, il se condamne lui-même à demeurer toujours dans l’obscurité. Peut-on imaginer plus triste situation?

Au contraire, ceux qui s’abandonnent au Sauveur marchent d’un pas assuré et ne chancellent pas. Tout bien réfléchi, qui sinon le Berger a le recul nécessaire pour nous conduire en toute sagesse? Bien entendu, Il connaît les temps et les saisons de notre existence. C’est pourquoi, indéniablement, nous serons bien aise d’écouter Celui qui se propose de nous les faire traverser. Les Écritures affirment que ceux qui empruntent ce chemin, même les insensés, ne s’égareront point. Quel précieux encouragement, n’est-ce pas? Malgré les tempêtes de la vie, si nous écoutons la voix du Seigneur Jésus, nous arriverons sur l’autre rive sans encombre.

Ne négligeons pas un si grand salut! Prêtons l’oreille, écoutons la voix du Seigneur; soyons attentifs, écoutons Sa Parole!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *