Select Page

Esaïe 1.18

Esaïe 1.18

Esaïe 1.18
Venez maintenant et débattons nos droits, dit l’Éternel. Quand vos péchés seraient comme le cramoisi, ils seront blanchis comme la neige; quand ils seraient rouges comme le vermillon, ils deviendront comme la laine.

Certainement, notre Dieu connaît tous nos péchés, toutes nos transgressions et toutes nos iniquités. Par conséquent, pourquoi s’évertuer à les dissimuler? Bien sûr, la conscience chargée, notre premier réflexe est de fuir et de nous réfugier dans les ténèbres. Bien sûr, nous craignons que nos œuvres soient manifestées en pleine lumière. Néanmoins, nous le savons, toutes choses sont nues et entièrement découvertes aux yeux du Seigneur. Où nous cacherions-nous?

Finalement, à bien y réfléchir, n’est-ce pas à nous-mêmes que nous causons du tort en cherchant à nous éloigner de Dieu? Evidemment! Voici, Sa Parole nous révèle que la rançon pour nos âmes a été acquittée. Jésus-Christ est venu et a souffert la mort de la croix. Il s’est livré Lui-même pour nous. Si nous restons à l’écart, comment découvrirons-nous que cette parole de réconciliation est aussi pour nous? Si nous demeurons au loin, comment apercevrons-nous que Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné Son Fils unique afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas mais qu’il ait la vie éternelle? Ce Message n’est-il pas bouleversant? Assurément, il change la vie de tous ceux qui y ajoutent foi!

Sans aucun doute, le diable le sait bien. C’est pourquoi, par tous moyens, il tentera de nous maintenir dans la servitude. Par tous moyens, il tentera de nous tenir éloignés de la lumière du glorieux Évangile de Christ de peur que nous en soyons éclairés. Puisque nous savons que Satan est menteur et quels sont ses desseins perfides, ne lui prêtons surtout pas l’oreille! Il pourrait parvenir à troubler nos cœurs par une de ses flèches empoisonnées! Résistons-lui et brandissons le bouclier de la foi! Tenons pour certain que le Père accueille à bras ouvert les fils, et filles, prodigues qui reviennent à Lui. Au lieu du courroux et du jugement redoutés, le pécheur repentant trouve la grâce et la miséricorde au Nom de Jésus-Christ! N’est-ce pas extraordinaire?

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *