Select Page

1 Rois 19.11-12

1 Rois 19.11-12

1 Rois 19.11-12
Et il lui dit: Sors, et tiens-toi sur la montagne, devant l’Éternel. Et voici, l’Éternel passait. Et un vent grand et violent déchirait les montagnes, et brisait les rochers devant l’Éternel: mais l’Éternel n’était point dans ce vent. Après le vent, il y eut un tremblement de terre: l’Éternel n’était point dans ce tremblement. Et après le tremblement, un feu: l’Éternel n’était point dans ce feu. Et après le feu, un son doux et subtil.

« Éternel, qu’est-ce que l’homme, que tu aies soin de lui? et le fils de l’homme que tu en tiennes compte? » s’interrogeait le psalmiste. Sans doute, cette réflexion peut aussi être la nôtre. Notre Dieu s’adresse à nous avec douceur et subtilité. Honnêtement, qui sommes-nous pour bénéficier d’une telle faveur? C’est vrai, par Son grand pouvoir, Il pourrait nous consumer en un moment. Il pourrait dominer sur nous avec rigueur et sans aucune compassion. Néanmoins, est-ce là ce que Dieu fait? Non, bien au contraire!

Les Écritures nous apprennent que, dans les derniers jours, Dieu nous a parlé par Son Fils Jésus-Christ. Dieu L’a donné pour être la lumière des nations. Quelle grâce extraordinaire! Or, que nous est-il rapporté quant au caractère du Seigneur? Voici, Il est doux et humble de cœur. La Bible nous assure qu’Il ne brisera pas le roseau cassé, pas plus qu’Il n’éteindra le lumignon qui fume. Par conséquent, ne soyons pas honteux si nous sommes faibles et mal-en-point. Cela ne doit en aucun cas nous empêcher de nous approcher du Seigneur Jésus!

Non, notre Dieu ne méprise pas le cœur contrit et brisé. Croyons-le fermement, le Seigneur est plein de miséricorde et de compassion. Il ne nous brusquera pas plus qu’Il ne nous brimera! C’est une certitude, Il ne nous rejettera pas, jamais! Bien au contraire, notre Dieu saura nous consoler comme personne et, en nous appuyant sur Lui, nous reprendrons courage. Le Christ a déclaré que Sa vertu manifeste Sa force dans la faiblesse. Certainement, Ses paroles seront comme un baume sur nos cœurs. La grâce n’est-elle pas répandue sur Ses lèvres?

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *