Sélectionner une page

1 Pierre 4.7-8

1 Pierre 4.7-8

1 Pierre 4.7-8
Au reste, la fin de toutes choses approche; soyez donc sobres et vigilants dans les prières. Surtout ayez les uns pour les autres une ardente charité; car la charité couvrira une multitude de péchés.

Certainement, la figure de ce monde passe avec sa convoitise. Par conséquent, ne nous attachons pas aux choses qui lui appartiennent. Elles finiront toutes par être anéanties. Pourquoi accumuler des trésors ici-bas? Soyons-en convaincus, ils ne nous seront d’aucune utilité une fois nos jours accomplis. N’est-il pas bien plus sage d’investir dans des valeurs éternelles qui ne seront jamais flétries? Oui, sans l’ombre d’un doute! Que nous servira-t-il d’amasser des biens pour nous-mêmes si nous ne sommes pas riches en Dieu? À rien, bien évidemment.

Ce témoignage est digne de confiance: là où est notre trésor, là aussi sera notre cœur. Si nous avons trouvé la perle de grand prix auprès du Seigneur Jésus, tout le reste ne devrait-il pas perdre son attrait? Ne devrions-nous pas porter nos regards vers la patrie céleste, où Jésus-Christ est assis à la droite de Dieu? Nos affections ne devraient-elles pas avoir pour objet les choses célestes plutôt que celles qui sont de la terre? Pourtant, combien de fois ne sommes-nous pas en peine à cause des soucis de ce monde, à cause de la séduction des richesses, ou à cause de nos diverses passions? Assurément, à cause de cela, la Parole étouffe dans nos cœurs et devient infructueuse.

Que notre Dieu, dans Sa grâce, nous soit en aide! Le salut est plus près de nous que lorsque nous avons cru. La nuit est avancée, et le jour approche. Ne nous assoupissons pas! Demeurons dans l’Amour du Seigneur! C’est une certitude, la charité ne périra jamais. N’attendons plus pour nous en revêtir. Pour cela, nourrissons nos âmes de la Parole de Dieu afin qu’elle habite abondamment en nous et que nous puissions affirmer avec foi: « Je suis crucifié avec Christ, et si je vis, ce n’est plus moi, mais c’est Christ qui vit en moi ».

Alors, nous aimerons, comme Christ aime, et l’Amour de Dieu sera accompli en nous!

1 commentaire

  1. C’EST SUPER votre commantaire
    et j’ajoute que

    La main peut laver, nettoyer même tout le corps mais ne pourra jamais permettre le transport du corps comme le pied. La main ne saurait donc se vanter de le faire et exposer le pied et vice versa. Le cœur est « un organe far » car transporte le sang qui va oxygéner toutes les autres parties du cœur. Mais sans le foie pour « purifier » ce sang, cela ne lui serait d’aucune utilité. S’il n’y avait pas la peau pour le couvrir, il lui serait impossible de fonctionner.

    La raison pour laquelle le cœur existe est la même que le foie, le cerveau : permettre le bon fonctionnement du corps. Voilà pourquoi le dysfonctionnement d’un des membres est qualifié d’handicap pour tout le corps.
    J’ai réalisé d’avantage que souvent, je ne réalise pas que si nous sommes un corps, c’est automatique que nous aurons des fonctions différentes et donc des atouts différents et des limites. Je ne peux me sentir meilleure en exposant l’autre car justement, si nous sommes ensemble c’est pour que mes forces comblent ses faiblesses et vice versa comme la main et le pied, le cœur et le foie.

    Alors, je ne laissera pas des sentiments charnels et contre-nature refroidir l’expression de mon amour pour les autres. Nous poursuivons un même but: l’édification de l’ensemble du corps de Christ, alors je regarde à
    ce but et j’avance.

    Jsui fière d’avoir les frères et sœurs à mes côtes car pendant que je suis la main qui nettoie, l’autre étant le pied me permet de me déplacer et l’autre étant le cœur me nourrit etc…

    Marcher dans cette conscience me donnera vraiment de continuer à manifester un amour ardent et inconditionnel envers mes frères.

    Réponse

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *