Select Page

2 Corinthiens 5.18-19

2 Corinthiens 5.18-19

2 Corinthiens 5.18-19
Or, toutes ces choses viennent de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Jésus-Christ, et qui nous a confié le ministère de la réconciliation. Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec soi, en ne leur imputant point leurs péchés; et il a mis en nous la parole de la réconciliation.

Maintenant, l’homme pécheur peut être réconcilié avec le Dieu saint.

Néanmoins, en toute objectivité, en considérant ce qu’est l’homme, le fait parait loin d’être évident. C’est peu dire que la situation se présentait mal. En réalité, elle était même désespérée. Nos péchés étaient si grand, si nombreux, que l’espoir même d’un salut éventuel avait de quoi faire sourire. Et pour cause, comme la lèpre, le péché s’attachait à nous. Pour ainsi dire, il recouvrait et souillait chaque parcelle du cœur. Après tout, qui voudrait user de bienveillance envers une telle créature?

Et néanmoins, aujourd’hui, une réconciliation est possible. Le passé peut devenir de l’histoire ancienne. Oui, véritablement, toutes choses peuvent désormais devenir nouvelles. Non, ce n’est ni une fable ni un conte inventé de toutes pièces par les hommes pour se donner bon courage, mais simplement la vérité. D’ailleurs, ceci ne s’est pas fait en secret, absolument pas! Dieu a révélé Son grand salut aux yeux de tous. Il a donné Son Fils, Christ notre Seigneur. L’humanité L’a vu naître et, sous ses yeux écarquillés, alors que le Sauveur donnait Sa vie en sacrifice à la croix, les hommes ont vu le châtiment qui leur donne la paix tomber sur Lui. Tout est accompli. La dette dont ils étaient redevables a été épongée.

C’est un fait, Dieu est juste et punit le péché. Le coupable n’est en aucun cas tenu pour innocent; il doit payer à moins d’avoir une rançon valable à présenter à Son Juge. Or, précisément, Christ est cette rançon. Que personne ne soit dupe, si le pardon est offert gratuitement, c’est uniquement parce qu’un autre a payé à notre place. En somme, le tout revient à croire, croire que Dieu pardonne et justifie les impies qui ont la foi en Jésus.Malheureusement, hier comme aujourd’hui, l’incrédulité gangrène le cœur humain et beaucoup ne peuvent se résoudre à croire: le cadeau semble bien trop beau pour être vrai! Et pourtant… Dieu pourrait-Il bien mentir?

Quant à nous, croyons simplement à l’Évangile de Jésus-Christ! Ensuite, partageons-le, ne nous lassons pas de partager ce trésor! Tous doivent entendre la plus extraordinaire de toutes les nouvelles. Oui, en dépit des difficultés, du mépris et des moqueries, prenons activement part au ministère de la réconciliation! Assurons les hommes de l’amour de Dieu, de Son pardon, de Sa grâce! Parlons-leur de l’amour du Calvaire, parlons-leur d’Emmanuel, le Dieu Sauveur!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *